Île-des-Sœurs
05:00 16 avril 2021 | mise à jour le: 16 avril 2021 à 16:07 temps de lecture: 3 minutes

Les crèmeries se préparent pour un autre été achalandé

Les crèmeries se préparent pour un autre été achalandé
Photo: Getty Images

Les crèmeries se préparent pour une autre saison particulièrement achalandée. Présentement, le couvre-feu à 20h empêche des clients qui attendent en ligne d’être servis à temps. Les propriétaires de bar laitier espèrent donc qu’il y aura des allégements cet été pour le couvre-feu.

Stephane Lecours, le propriétaire de Crèmes Boboule qui existe à Verdun depuis 1979, explique que sa crèmerie est surtout bondée en soirée. Il espère donc que le gouvernement annoncera sous peu des mesures moins strictes pour le couvre-feu.

«On est en avril alors pour l’instant ça ne me dérange pas trop, mais si le couvre-feu continue en mai, juin ou encore plus longtemps, ça va faire mal», indique M. Lecours. Habituellement, ses pics d’achalandage débutent vers 19h et s’échelonnent jusqu’à 22h.

«Ce qui met en cause mon commerce pour la saison qui s’en vient c’est le couvre-feu, ce qu’on n’avait pas la saison dernière.» – Stephane Lecours

Le propriétaire du Bar Laitier Wellington, Skyanol Shan, est du même avis. Il trouve difficile de s’adapter au couvre-feu surtout lorsqu’il doit trancher une limite du dernier client qui sera servi dans sa file d’attente. «Je me sens mal parce qu’il y a des personnes qui ont attendu plus de 30 minutes pour avoir une crème glacée», admet-il.

M. Skyanol trouvait que le couvre-feu à 21h30 était beaucoup plus accommodant pour les commerçants comme pour les citoyens. Sa crèmerie doit désormais fermer à 19h30. Il estime que cela ne laisse pas assez de temps aux gens pour profiter de leur soirée après leur journée de travail.

Température

L’an dernier, en raison de la crise sanitaire, Crèmes Boboule et le Bar Laitier Wellington ont ouvert plus tard en saison, soit au mois de mai. Les deux commerces ont tout de même été très populaires auprès des résidents et les propriétaires s’attendent à la même chose cette année. Ils sont déjà ouverts depuis la mi-mars.

«L’an passé, c’était une saison exceptionnelle. Il faut dire qu’on a eu de la belle température et on est dépendant de cela les crèmeries», souligne M. Skyanol. Il voit déjà que la clientèle est au rendez-vous depuis les dernières semaines.

Par ailleurs, la rue Wellington sera piétonne pour une deuxième année consécutive à partir de juin. Cela risque d’attirer des clients sur le tronçon commercial. «Cela dynamise la rue et c’est plus relaxe ainsi, mentionne M. Lecours. On est une rue avec plein de petits commerces, on dirait que c’est fait pour être marché.»

Le propriétaire de Crèmes Boboule a d’ailleurs investi dans de nouvelles machines à crème glacée cette année. Il confectionne désormais ses propres crèmes glacées molles à la vanille et au chocolat et il a aussi de nouveaux produits véganes comme une glace au lait de noix de macadamia.

Articles similaires

15:30 13 août 2019 | mise à jour le: 13 août 2019 à 15:30 temps de lecture: 2 minutes
Dynamiser la Well