National
17:17 8 avril 2021 | mise à jour le: 8 avril 2021 à 19:48 temps de lecture: 3 minutes

Le couvre-feu de retour à 20h à Montréal et à Laval

Le couvre-feu de retour à 20h à Montréal et à Laval
Photo: Josie Desmarais/MétroLe premier ministre du Québec, François Legault

Le répit aura duré trois semaines et des miettes. Après avoir resserré l’écrou des mesures sanitaires mardi, François Legault fait un pas de plus: le couvre-feu repasse à 20h à Montréal et sur l’Île Jésus.

Le premier ministre a confirmé la nouvelle jeudi, après une hausse de 370 cas en 24 heures dans la région. C’est dimanche que les nouvelles consignes entreront en vigueur.

«Montréal et Laval, ce sont des régions très denses. On aurait pu s’attendre à ce que ça explose. C’est sûr que ça reste des régions où il y a un taux de contagion élevé, mais on ne voit pas de progression forte», a observé M. Legault lors d’un point de presse en direct du centre-ville montréalais.

Or, le premier ministre veut agir avec «prévention». Il le disait encore mardi, quand il a ordonné la fermeture des gyms et le retour de certains élèves du secondaire en alternance école-maison. Il l’a répété deux jours plus tard.

«Tout le monde, et c’est unanime, dit que ça va arriver à Montréal et à Laval. C’est possible et c’est même probable.» – François Legault, premier ministre

Le retour du balancier

Le couvre-feu est entré en vigueur pour une première fois le 9 janvier à Montréal. La mesure, qui vise à limiter les rassemblements privés, était imposée à compter de 20h jusqu’au mois de mars, quand elle est passée à 21h30 en zone rouge.

«On n’avait même pas eu le temps de complètement déconfiner qu’est arrivé la troisième vague», a convenu M. Legault, jeudi.

Depuis une semaine, trois villes de la province – Québec, Lévis et Gatineau – doivent, elles aussi, vivre avec un couvre-feu plus hâtif. Le premier ministre avait ordonné la semaine dernière qu’elles soient «mises sur pause» pour une dizaine de jours, craignant une hausse des cas et des hospitalisations.

Et les habitants de ces secteurs devront patienter d’autant plus. Le confinement-choc qu’ils doivent encaisser depuis une semaine se poursuivra sept jours de plus que prévu, jusqu’au 18 avril inclusivement, a annoncé M. Legault jeudi.

Trois zones rouges

Vers midi, le ministre de la Santé avait partagé sur ses réseaux sociaux un document visant à préciser les mesures associées à chaque palier de couleur au Québec.

«Un bon aide-mémoire pour savoir ce qui est permis dans chacun des paliers […] et pour voir les différences entre les mesures de chacun des paliers», écrivait-il.

Cinq heures plus tard, ce document ne tient plus.

Les modifications apportées au couvre-feu à Montréal et à Laval créent en quelque sorte une deuxième zone rouge. Les régions des Laurentides, de la Montérégie et de Lanaudière, en comparaison, maintiennent leur couvre-feu à 21h30. S’ajoutent à cela les zones «d’urgence» de Québec, Lévis et Gatineau.

«Je conviens que c’est complexe, a affirmé M. Legault lorsqu’interrogé sur la multiplication des zones rouges. Mais j’aime mieux ça complexe que mal adapté.»

Articles similaires