National
11:26 7 avril 2021 | mise à jour le: 7 avril 2021 à 18:12 temps de lecture: 2 minutes

Le masque médical obligatoire en continu au travail

Le masque médical obligatoire en continu au travail
Photo: Emanuele Cremaschi/Getty ImagesDes employés portent le masque médical.

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) rend obligatoire le port du masque médical en continu dans les milieux de travail. L’obligation s’applique partout au Québec à partir du 8 avril.

Tous les travailleurs devront ainsi porter un masque médical ou un masque attesté par le Bureau de normalisation du Québec (BNQ) pendant toute leur journée de travail, alors qu’il était auparavant permis de le retirer quand la distanciation physique était possible, une fois assis à un poste.

La Commission des normes dit prendre cette décision «devant la menace des variants de la COVID-19, hautement plus contagieux.»

Pour le travail à l’extérieur, le port du masque médical est aussi exigé si des interactions à moins de deux mètres avec des collègues peuvent se produire.

Le port du masque en continu n’est pas obligatoire si :

  • ce n’est pas possible pour des raisons de santé et de sécurité;
  • le fait de ne pas voir les lèvres d’une personne nuit à la communication, à la compréhension ou à l’apprentissage.

L’Institut national de santé publique du Québec avait émis une recommandation en faveur du port du masque en continu le 30 mars dernier.

«Bon nombre d’éclosions sont déclarées chaque semaine dans divers lieux de travail au Québec.» – Institut national de santé publique du Québec

Par ailleurs, la distanciation de deux mètres, la présence de barrières physiques et l’optimisation de la ventilation à l’intérieur demeurent des mesures à respecter pour lutter contre la propagation du coronavirus.

Une mesure annoncée avec 24h de préavis

Le président du Conseil du Patronat du Québec, Karl Blackburn, se dit très surpris par cette annonce «sortie du champ gauche.» Selon lui, beaucoup d’éléments demeurent flous pour les employeurs qui auront à s’assurer du respect de la nouvelle mesure, notamment concernant son application dans les aires de repas. Certains, aussi, pourraient avoir de la difficultés à obtenir à temps suffisamment de masques médicaux.

Le monde des affaires a besoin de prévisibilité. – Karl Blackburn, président du Conseil du patronat

Le conseil du patronat aurait voulu que les organisations patronales soient consultées avant l’annonce.

Articles similaires