National
11:15 7 avril 2021 | mise à jour le: 7 avril 2021 à 16:39 temps de lecture: 2 minutes

Québec révèle quels travailleurs essentiels auront droit à la vaccination

Québec révèle quels travailleurs essentiels auront droit à la vaccination
Photo: THE CANADIAN PRESS/Paul ChiassonLe ministre Christian Dubé 15 minutes après avoir reçu sa dose du vaccin AstraZeneca le 18 mars.

Québec ajoute une couche à son opération de vaccination. Environ 150 000 travailleurs essentiels montréalais pourront prendre rendez-vous dès vendredi pour recevoir une dose dans les prochaines semaines.

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a présenté les détails de cette opération mercredi. Les employés montréalais du réseau scolaire, les éducateurs, les pompiers, les policiers, les gardiens de prison et les travailleurs du milieu communautaire, notamment, pourront recevoir une dose.

En gros, tous ceux qui sont à risque de contracter le virus sont admissibles. M. Dubé souhaite aller «chercher de l’avance à Montréal», a-t-il signifié en conférence de presse avec le directeur national de la santé publique, Horacio Arruda, et le responsable de la vaccination, Daniel Paré.

«On débute une nouvelle phase d’accélération», a signifié le ministre de la Santé, confirmant du même coup qu’environ 150 000 personnes avec des maladies chroniques pourront aussi s’inscrire à la vaccination, lundi.

Ces personnes devront toutefois faire l’objet d’un suivi médical actif. Elles seront vaccinées à l’hôpital, dans le cadre d’une consultation régulière.

Pas de retard, assure Dubé

Christian Dubé assure que l’opération de vaccination suit son cours, «malgré des petits accrocs». Cette fin de semaine, des Montréalais ne se sont pas présentés à leur rendez-vous, créant un retard d’environ 5000 personnes dans la stratégie vaccinale.

Mercredi, le ministre de la Santé a assuré que les objectifs étaient maintenus, et encore.

«Si AstraZeneca sort bien dans les prochains jours, on pourra montrer que la machine peut faire 65 000, 70 000 doses par jour», a affirmé M. Dubé.

Québec veut vacciner tous ceux qui le veulent d’ici la Fête nationale, le 24 juin. Or, la campagne de vaccination n’a toujours pas atteint le rythme quotidien de 50 000 doses administrées, qui devrait permettre l’atteinte de ces objectifs.

Pas de panique, a martelé Daniel Paré, mercredi. En fait, la machine est tellement bien huilé, selon lui, qu’environ 130 000 doses par jour pourraient être administrées au mois de juin.

Plus de 19% des Québécois ont reçu au moins une dose vaccinale. En théorie, la vaccination des aînés en CHSLD et en résidences privées pour aînés doit reprendre au cours du mois d’avril, avec des deuxièmes doses.

Articles similaires