National
10:34 5 avril 2021 | mise à jour le: 5 avril 2021 à 10:41 temps de lecture: 2 minutes

Les Canadiens atteints de maladies chroniques sont réticents à consulter en temps de pandémie

Les Canadiens atteints de maladies chroniques sont réticents à consulter en temps de pandémie
Photo: Josie Desmarais/Métro

Environ quatre Canadiens sur dix (38 %) atteints de maladies chroniques comme l’arthrite, le cancer, le diabète, les maladies cardiaques ou l’obésité sont réticents à demander des soins proactifs pendant la pandémie de COVID-19, révèle un sondage dévoilé lundi.

Le Sondage Léger, demandé par Novo Nordisk Canada Inc., montre que des patients évitent le système de santé en ces temps de COVID-19. «Près de quatre Canadiens sur dix (38 %) interrogés, qui ont reçu un diagnostic clinique de maladie chronique, ont déclaré qu’ils évitent complètement le système de santé pendant la pandémie de COVID-19.»

«Parmi les répondants ayant reçu un diagnostic clinique de maladie chronique, 13 % n’ont ni consulté leur médecin ni effectué de visite virtuelle/d’appel téléphonique depuis le début de la pandémie» – Sondage Léger

A contrario, un peu plus de la moitié (56 %) des répondants au sondage atteints d’une maladie chronique ont consulté leur médecin en personne pendant la pandémie.

«Ne mettez pas votre santé sur pause»

Des experts préconisent de ne pas mettre sur pause sa santé car «retarder les soins pourrait accroître les risques de résultats de santé négatifs». Les Canadiens sont encouragés à consulter les professionnels de la santé de manière sûre et efficace pendant la pandémie de COVID-19, souligne le communiqué.

«Il existe des moyens sûrs et fiables de parler aux professionnel(le)s de la santé pendant la pandémie, comme les soins virtuels et, dans certains cas, les consultations en personne. Ne mettez pas votre santé sur pause» – Dre Mary Forhan, Directrice scientifique élue, Obésité Canada

Le sondage a été réalisé à l’aide du panel en ligne de Léger entre le 26 et le 28 février 2021. Parmi les 1 532 répondants canadiens adultes, 492 (35 %) d’entre eux ont reçu un diagnostic clinique de maladie chronique. La marge d’erreur est de ± 2,5%.

Articles similaires