National
17:09 6 avril 2021 | mise à jour le: 6 avril 2021 à 20:06 temps de lecture: 3 minutes

Mesures sanitaires à Montréal: Legault revient sur ses pas

Mesures sanitaires à Montréal: Legault revient sur ses pas
Photo: Josie Desmarais/MétroLe premier ministre du Québec, François Legault

La zone rouge de Montréal vire tranquillement au rouge foncé. Quelques jours après avoir repris l’école en présentiel à temps plein pour les troisième, quatrième et cinquième secondaire, voilà qu’elle redevient en alternance. Les gyms fermeront aussi leurs portes jusqu’à nouvel ordre.

«De façon assez surprenante, on ne voit pas d’augmentation importante du nombre de cas. Mais on se dit que c’est probablement une question de jours ou de semaines», a signifié M. Legault, qui annonçait mardi des mesures «préventives», en direct de la métropole.

Préventives, parce qu’à Montréal, le nombre de nouveaux cas se maintient entre 300 et 400, au contraire de certains secteurs où la transmission s’est faite de façon exponentielle. C’est d’ailleurs pour cela que le gouvernement maintient le couvre-feu à 21h30 en zone rouge, jusqu’à nouvel ordre.

«On est devant la parade et on veut continuer. Pour l’instant, on est en contrôle dans les hôpitaux», a signifié le premier ministre, mardi.

«Avril, ça va être le mois de tous les dangers.» – François Legault, premier ministre du Québec

Demi-tour

L’école en personne à temps plein pour les troisième, quatrième et cinquième secondaire n’a repris qu’il y a huit jours en zone rouge. C’est le 26 mars que les gyms ont rouvert leurs portes, après des mois de fermeture.

Or, dans une des régions les plus touchées du Québec, la Capitale-Nationale, un seul gym – le Mega Fitness Gym 24h – a généré une éclosion de plus de 170 cas. Mis sous pression la semaine dernière, le gouvernement de François Legault a mis Lévis, Québec et Gatineau sur pause.

Ce n’est pas la première fois que Québec est forcé de jouer à la valse des fermetures et des réouvertures. L’hiver dernier, François Legault avait annoncé une «période de grâce» de quatre jours pour les Fêtes. Deux semaines plus tard, il annulait son «contrat moral» avec les Québécois.

«Si c’était à refaire, je n’ouvrirais pas la porte», avait-il dit à l’époque. Hier, le premier ministre a convenu qu’il jouait un peu dans le même film à l’heure actuelle.

«C’est la même situation. Mais c’est facile de le dire après. Angela Merkel a fait la même chose en Allemagne», a-t-il fait remarqué.

«Combien il va y avoir de cas dans une semaine à Montréal? Si quelqu’un est capable de répondre, ça nous aiderait.» – François Legault

Appels au reconfinement

Les appels au reconfinement sont multiples dans la grande région de Montréal. Vendredi dernier, des médecins exhortaient le premier ministre à mettre le Grand Montréal sur pause, avant qu’il ne soit trop tard.

«Ça passe à Montréal pour l’instant», a rétorqué le premier ministre mardi.

Québec assure garder un oeil particulièrement attentif sur la capacité hospitalière du réseau. Selon le ministre de la Santé, Christian Dubé, la capacité aux soins intensifs a été réduite récemment de 380 places à 300, par manque de personnel.

«Si jamais les soins intensifs se mettent à augmenter très rapidement, il va falloir avoir d’autres mesures», a indiqué M. Dubé.

Articles similaires