Montréal
15:22 14 mai 2021 | mise à jour le: 9 juin 2021 à 23:19 temps de lecture: 4 minutes

Montréal investit 13,8 M$ pour la construction de logements sociaux

Montréal investit 13,8 M$ pour la construction de logements sociaux
Photo: Josie Desmarais/MétroLe responsable de l’habitation au comité exécutif, Robert Beaudry

L’administration de Valérie Plante, conjointement avec 5 arrondissements, a annoncé aujourd’hui un investissement de 13,8 M$ pour la construction de près de 413 nouveaux logements sociaux.

Alors qu’il est de plus en difficile de trouver un logement abordable à Montréal, où la liste d’attente pour des logements sociaux s’allonge, l’administration dit vouloir s’attaquer à la crise.

En finir avec la crise du logement

«Ces engagements des arrondissements constituent une offensive commune majeure pour assurer la réalisation de projets de logements sociaux. Devant l’urgence de la situation du logement dans la métropole et la crise d’abordabilité que nous connaissons», a déclaré en point de presse, Robert Beaudry, responsable de la gestion et planification immobilière, de l’habitation, des grands parcs et du parc Jean-Drapeau au sein du comité exécutif.

M. Beaudry encourage les autres arrondissements à participer et à proposer leurs projets de construction de logements sociaux.

Cet investissement s’ajoute au 79,4 M$ alloué par le gouvernement du Québec à l’OMHM destiné à la construction de 3562 logements sociaux dans le cadre du programme AccèsLogis.

L’administration a précisé qu’une carte interactive qui localise les logements sociaux dans chaque arrondissement a été mise en ligne et sera accompagnée du bilan de la stratégie 12 000 logements en date du 31 mars 2021.

Les arrondissements d’Ahuntsic-Cartierville, de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, du Plateau-Mont-Royal, de Rosemont-La Petite Patrie et du Sud-Ouest ont annoncé qu’ils utiliseront leurs fonds locaux pour mener à bien ce projet.

Le Sud-Ouest, plus grand bénéficiaire

Dans l’arrondissement du Sud-Ouest, 200 logements sociaux seront construits, par l’intermédiaire de deux projets à hauteur de 8,5 M$ issus du fond local d’inclusion de l’arrondissement.

Le premier projet de plus de 2 M$ par l’organisme Habitation Héritage Pointe-Saint-Charles pour le projet du même nom, verra le jour rue Bourgeoys et rue Saint-Madeleine.

Un second projet par l’organisme par la Coopérative d’habitation de la Pointe amicale sera situé sur les rue Bourgeoys et Charron.

Ces projets interviennent dans un contexte de hausse des loyers exponentielle dans l’arrondissement, soit 14,4% pour 2019-2020.

Dans Ahuntsic-Cartierville, la mairesse d’arrondissement Emilie Thuillier a annoncé un projet de construction de 72 logements sociaux destinés aux familles et aux personnes seules pour 1,6 M$. Ce montant permettra la réalisation d’un projet de l’organisme Hapopex.

Pierre Lessard-Blais, maire d’Hochelaga-Maisonneuve a annoncé la construction de 67 logements sociaux communautaires pour 2 M$. Le projet a été mis sur pied par pour l’organisme Les Habitations communautaires Mainbourg.

Le Plateau-Mont-Royal et Rosemont-La Petite-Patrie recevront chacun environ 800 000$ pour des projets de logements avec soutien communautaire.

Une annonce «partisane»

Karine Boivin-Roy, leader de l’opposition officielle et conseillère de Ville pour Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, qualifie l’annonce de l’administration Plante de «hautement partisane» puisque 50% du fond d’inclusion bénéficient à des arrondissements menés par Projet Montréal et non à l’ensemble des arrondissements.

Pour l’opposition, l’administration «est en train de gratter les fonds de tiroirs pour pour faire des cadeaux aux arrondissements de Projet Montréal.»

 

Une utilisation tardive ?

Le fond de contribution à l’inclusion de logements sociaux a été créé en 2012, chaque arrondissement dispose de son fond distinct.

Son fonctionnement suppose que pour chaque projet de développement, les promoteurs immobiliers qui ne souhaitent pas intégrer à leur projet de logements sociaux doivent verser à la ville de Montréal une contribution au fond d’inclusion.

En 2018, moins de 10% des contributions reçues par les promoteurs immobiliers ont été utilisées par la ville de Montréal depuis le début du programme. En 2019, il totalisait 19,6M$ dont 2,8M$ seulement ont été utilisés la même année, soit moins de 15%.

Selon le Règlement pour une métropole mixte, depuis le 21 avril 2021, pour tout projet résidentiel de plus de 5 logements, une entente doit être conclue avec la Ville pour contribuer à l’offre de logements, sociaux, abordables et familiaux (par la vente d’un immeuble à la ville, la construction de logements abordables ou une contribution financière).

Articles similaires