Montréal

Fin de semaine occupée pour les policiers avec la fin du couvre-feu

parc
De jeunes adultes profitent du beau temps pour passer l'heure du midi au parc Laurier. Photo: Josie Desmarais/Journal Métro

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) et le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) ont passé une fin de semaine occupée par l’encadrement de nombreuses célébrations extérieures avec la levée du couvre-feu.

«Les policiers de postes de quartier et de la force corporative ont dû intervenir dans plusieurs secteurs, où de nombreuses personnes s’étaient rassemblées notamment dans le Vieux-Montréal et au Parc du Mont-Royal.» – Service communications du SPVM

Une force corporative dédiée spécifiquement au déconfinement avait été mise sur pied à l’approche de la fin de semaine. «Ces effectifs supplémentaires ont été déployés sur l’ensemble du territoire pour assurer une présence policière accrue sur le terrain, en soutien aux postes de quartier», écrit le corps policier dans un courriel à Métro.

Le SPVM n’était pas en mesure de fournir des détails sur le nombre de constats d’infraction émis vendredi, samedi et dimanche, puisque les données sont calculées sur une base hebdomadaire, indique-t-on. Du 24 au 30 mai, les officiers du SPVM ont traité 431 appels et émis 543 constats et rapports d’infraction, dont 255 liés directement à la levée couvre-feu vendredi.

À Québec, les célébrations de la première soirée sans couvre-feu ont dégénéré dans le parc Victoria, menant à deux arrestations, un pour désordre public et un pour méfaits envers une voiture de police, précise Étienne Doyon, agent de communications au SPVQ. Deux personnes ont également été blessées, une par arme blanche et une autre par des éclats de verre. Six constats d’infraction ont été remis cette soirée-là pour diverses violations des règlements de la Ville, et les policiers ont évacué le parc.

Les grabuges au parc Victoria ont mené le conseil exécutif de la Ville de Québec à voter, lundi matin, une modification au règlement entourant la consommation d’alcool dans les parcs municipaux. Par le passé, la consommation d’alcool était permise dans 41 parcs municipaux jusqu’à 23 h dans le contexte d’un repas. Il sera désormais – et jusqu’à nouvel ordre – interdit de consommer de l’alcool dans tous les parcs de la ville, avec ou sans repas, après 20 h. Les contrevenants risquent de recevoir un constat d’infraction. André Turcotte, directeur adjoint à la surveillance du territoire au SPVQ, a ajouté qu’il «n’était pas impossible» que le SPVQ affecte davantage de personnel à la surveillance des parcs, même si la création d’une force dédiée n’était pas prévue.

M. Turcotte a estimé en conférence de presse lundi qu’environ une douzaine de constats ont été émis au cours de la fin de semaine.

Du côté des deux forces policières, on a tenu à rappeler que la pandémie n’est pas terminée même si le couvre-feu est levé. «Si une infraction est constatée, les policiers ont toujours le pouvoir d’émettre des constats ou des rapports d’infraction», a indiqué le SPVM. «Les plaintes et les signalements pour non-respect du décret en vigueur continueront également de faire l’objet de vérifications par les policiers.»

Articles récents du même sujet