Montréal
15:21 9 juin 2021 | mise à jour le: 9 juin 2021 à 15:21 temps de lecture: 6 minutes

Quatre façons de profiter de l’éclipse solaire

Quatre façons de profiter de l’éclipse solaire
Photo: Chayanan Phumsukwisit/123RF

Les Montréalais assisteront, le jeudi 10 juin, à une éclipse annulaire du Soleil. Partielle dans la région métropolitaine, cette éclipse sera observable, si le ciel est dégagé, entre 5h07 (lever du Soleil) et 6h39, atteignant un maximum de couverture à 5h39 (78,9%).

Les éclipses solaires généralement représentées dans les films sont des éclipses solaires totales, un événement relativement rare. C’est probablement l’image que vous avez en tête lorsque vous entendez le mot « éclipse ».

Une éclipse totale se produit lorsque la Lune et le Soleil s’alignent dans le ciel de telle sorte que la Lune bloque toute la face du Soleil – ce qu’on appelle l’éclipse totale. Quelque part sur la Terre, ces éclipses se produisent environ tous les 18 mois.

Mais nous ne pouvons pas observer ce phénomène chaque fois, car l’ombre de la Lune suit un chemin étroit sur la surface de la Terre. À un endroit donné sur Terre, nous pouvons observer en moyenne une éclipse solaire totale tous les 375 ans!

La possibilité de voir une éclipse totale de Soleil dépend fortement de votre localisation et de la présence d’un ciel sans nuages (ou du moins de nuages dispersés). Si l’éclipse totale n’est pas très fréquente, vous avez probablement pu observer de nombreuses éclipses solaires partielles (ou annulaires) depuis votre emplacement au fil des ans.

Si vous avez la chance de vous trouver sur la trajectoire d’une éclipse totale ou partielle, préparez-vous au spectacle. Au Québec et au Canada, vous pourrez voir une éclipse partielle le 10 juin 2021. Cette éclipse annulaire durera environ 3 minutes et sera visible dans un corridor large de plus de 500 kilomètres, s’étirant du Canada jusqu’en Sibérie en passant par le Pôle Nord.

Voici trois aspects intéressants à observer lors d’une éclipse et un conseil pour le faire en toute sécurité :

1. Remarquez l’obscurité et le changement de température

Pendant une éclipse, la lumière et la chaleur du Soleil sont bloquées, ce qui signifie qu’il fait plus sombre et plus froid. L’obscurité et la fraîcheur dépendent de la proportion de la face visible du Soleil qui est bloquée. Lors d’une éclipse partielle supérieure à 50 %, la lumière peut être suffisamment bloquée pour donner l’impression d’être au crépuscule.

Cela peut perturber la faune locale. Vous pourrez remarquer que les oiseaux se taisent et que les chauves-souris commencent à sortir pour se nourrir en plein jour.

Il serait peut-être même sage de porter un chandail ou un manteau, car la température locale peut chuter de plusieurs degrés. En 2001, une baisse de 5 ℃ a eu lieu en Zambie pendant une éclipse totale et en 1834 une différence de 15 ℃ a été observée en Pennsylvanie.

2. Observer la théorie de la relativité d’Einstein à l’œuvre

Newton pensait que la gravité était une force entre deux objets, mais la théorie de la relativité générale d’Einstein (1915) reposait sur l’idée que la gravité fait courber l’espace-temps. Cela signifie que les objets massifs, comme les étoiles, font fléchir la trajectoire de la lumière lorsqu’elle passe devant eux.

Le Soleil est un objet massif qui, selon la théorie d’Einstein, déforme la lumière des étoiles lointaines lorsqu’il passe devant elles. Normalement, le Soleil est bien trop brillant pour qu’on puisse remarquer cette lumière. Mais, pendant les quelques minutes sombres d’une éclipse totale, vous pourrez voir les étoiles proches du Soleil.

Il y a un peu plus de 100 ans, un homme appelé Arthur Eddington a organisé une expédition pour observer une éclipse totale de Soleil dans deux endroits. Une équipe s’est rendue sur l’île de Príncipe, en Afrique de l’Ouest, et l’autre à Sobral, au Brésil. Elles ont pris des photographies de l’éclipse depuis ces deux endroits, ce qui a permis de comparer la position des étoiles et de prouver que la théorie d’Einstein était juste.

3. Ayez une pensée pour vos ancêtres

De nos jours, plus personne ne s’inquiète lorsqu’une éclipse est annoncée ou se produit. Grâce à notre compréhension scientifique moderne des orbites des objets de notre système solaire, nous comprenons maintenant pourquoi les éclipses se produisent. D’ailleurs, les nombreuses éclipses, surtout partielles, passent souvent inaperçues.

C’était une autre histoire dans l’Antiquité ! Nos ancêtres ne disposaient pas de notre compréhension moderne. Il y a 2000 ans, les scientifiques de l’époque se questionnaient surtout sur la taille de la Terre, du Soleil et de la Lune. Ils ont fait des expériences que vous pouvez d’ailleurs reproduire vous-même aujourd’hui.

Les cultures du monde entier ont donc inventé toutes sortes d’histoires pour expliquer ce qui se passait lors d’une éclipse. Des trêves entre nations en guerre ont été décrétées lors d’éclipses solaires historiques et on a même cru qu’elles pouvaient provoquer la mort d’un roi ou d’un chef d’État. De façon générale, les éclipses étaient considérées comme de mauvais présages.

4. Regardez l’éclipse en toute sécurité

Nous vivons à une époque où, vues de la Terre, les tailles du Soleil et de la Lune semblent approximativement les mêmes en apparence. La Lune s’éloignant très lentement de la Terre, les éclipses totales de Soleil ne seront pas toujours visibles par nos descendants.

Vérifiez le temps qu’il fera le jour de l’événement et notez l’heure du début, du point maximum et de la fin de l’éclipse. Dans la région de Montréal elle se produira dès le lever du Soleil à 5 h 10 jusqu’à 6 h 38.

Vous pouvez observer en toute sécurité une éclipse partielle ou totale de Soleil avec des objets faciles à trouver – des sténopés (caméras sans lentille) faits maison ou même une passoire de cuisine peuvent être utilisés. Ne regardez jamais directement le Soleil sans équipement spécialisé, car cela peut provoquer des lésions oculaires permanentes.

Un phénomène étrange que nous ne comprenons pas encore se produit pendant une éclipse totale. Ce sont les bandes d’ombre – des lignes de lumière et d’obscurité qui apparaissent sur le sol juste avant une éclipse. Si vous vous trouvez dans une zone où une éclipse totale est observable, vous pouvez essayer de mesurer et photographier ces zones d’ombre et, pourquoi pas, faire vos propres hypothèses.

Prendre ne serait-ce que quelques minutes de notre temps pour observer et apprécier ces événements astronomiques rares nous rapprochent de l’environnement et nous faire prendre conscience de notre précieuse place sur la planète Terre.La Conversation

Samantha Rolfe, Lecturer in Astrobiology and Principal Technical Officer at Bayfordbury Observatory, University of Hertfordshire

La version originale de cet article a été publiée sur La Conversation.

La Conversation

La Conversation

Articles similaires