Montréal
11:23 7 juillet 2021 | mise à jour le: 13 juillet 2021 à 17:16 Temps de lecture: 4 minutes

Des caméras corporelles déployées à Montréal début 2022

Des caméras corporelles déployées à Montréal début 2022
Photo: Josie Desmarais/Métro

La mairesse Valérie Plante a annoncé que des caméras corporelles seront déployées d’ici 2022 dans la métropole. Mme Plante affirme travailler en profondeur sur un plan solide en matière de sécurité publique.

La mise en place des caméras corporelles est prévue et a été ajoutée au budget de fonctionnement de la Ville. Mme Plante a chiffré celle-ci à «quelques dizaines de millions de dollars», sans toutefois donner de montant exact.

En 2019, Il était estimé que la mesure coûterait 42,4 M$. La Ville avait alors écarté l’idée d’implanter les caméras corporelles dans la métropole. Mme Plante indique maintenant que la technologie des caméras coporelles a évolué depuis le dernier projet pilote en 2016.

Selon la mairesse, le projet pilote a permis d’éclairer la Ville sur ce qui fonctionnait moins bien et a permis de faire émerger des enjeux comme le stockage des données et la confidentialité. L’administration précise travailler en collaboration avec le gouvernement du Québec et la Sûreté du Québec, qui ont mis en place quatre projets pilotes récemment. Les conclusions de ces projets pilotes seront connues à l’hiver 2021-2022.

L’administration entend aussi développer «les bons outils pour soutenir le travail du SPVM», pour améliorer la confiance des citoyens envers la police et le sentiment de sécurité dans la métropole.

Pour mettre en place ce «plan concret», la mairesse compte notamment sur l’expertise et le travail de Victor Armony qui sera candidat dans le district de Snowdon. M. Harmony, chercheur à l’UQAM, a notamment travaillé sur les enjeux de profilage racial dans le cadre de mandats avec les villes de Laval et de Repentigny.

«La sécurité publique fait partie des dossiers qui impactent directement la qualité de vie et il faut miser sur un travail de concertation et de mise en relation surtout avec les communautés qui ne se sentent pas en sécurité.»

Victor Armony, chercheur et candidat de Projet Montréal dans Snowdon.

Coderre ne compte pas attendre Québec

En marge d’un point de presse, le chef d’ensemble Montréal, Denis Coderre a affirmé qu’il n’attendrait pas après Québec pour équiper les policiers du SPVM de caméras corporelles. Pour M. Coderre il y a une demande, alors que Montréal dispose de l’un des plus grands corps policiers au Canada.

Le porte-parole de l’Opposition officielle, en matière de Sécurité publique, Abdelhaq Sari, a qualifié l’annonce de la mairesse «d’électoraliste». L’élu rappelle qu’Ensemble Montréal, «depuis 4 ans, demande des caméras corporelles sans jamais reculer.» Il ajoute que des caméras corporelles seront mises en place «lors de l’élection et dès le lendemain.»

«Moi je n’attendrai pas après Québec ou après la Sûreté du Québec, on a mis en place un projet pilote, on sait ce que ça fait.»

Denis Coderre, Candidat Ensemble Montréal.

La mairesse Plante estime que son adversaire avancerait trop rapidement.

«Nous n’avons pas l’intention d’improviser des solutions sur un coin table, c’est pas notre style. Nous sommes déterminés à déployer les caméras corporelles le plus rapidement possible mais de la bonne façon», réplique-t-elle.

De nouveaux candidats Ensemble Montréal dans CDN-NDG

L’équipe d’Ensemble Montréal dans Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce se complète avec trois nouvelles candidatures. Des individus qui ont «la fougue, l’énergie et l’expérience» a annoncé M. Lionel Perez, candidat à la mairie de l’arrondissement.

«Je suis fier de l’équipe formée pour représenter les résidents de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce. Leur expertise sera des plus pertinentes pour relever les défis de relance économique qui se dressent devant nous.»

Denis Coderre, Candidat Ensemble Montréal.

Mme Ashley Thornton, ancienne cheffe cuisinière et entrepreneuse se présentera comme conseillère pour le district de Notre-Dame-de-Grâce. Elle souhaite «épauler les commerçants et les restaurateurs» a qui ont traversé «une période éprouvante.»

M. Joe Ortona, l’actuel président de la Commission scolaire English-Montréal, se présentera comme conseiller dans le district de Loyola. M. Ortonoa s’est illustré par sa détermination à défendre les intérêts de la communauté anglophone. Enfin, Mme Dimitra Kostarides se présentera comme conseillère pour le district de Côte-des-Neiges. Mme Dimitria possède plus de 25 ans d’expérience dans le domaine de la finance. Elle se joindra également à l’équipe en finances de M. Coderre souhaite former.

Les trois candidats annoncés aujourd’hui, portent à 74 les candidatures d’Ensemble Montréal, formant ainsi une équipe qui tend vers la parité.

Articles similaires