Soutenez

La place du Canada deviendrait la place de la Réconciliation sous Coderre

Le piedestal de la statue John A. MacDonald. / Josie Desmarais/Métro Photo: Josie Desmarais

Le candidat à la mairie de Montréal Denis Coderre a fait la proposition de renommer la place du Canada, située au centre-ville au sud du square Dorchester, en place de la Réconciliation, lors d’entretiens réalisés avec Culture Montréal, au Centre Phi, lundi après-midi.

La requalification du lieu aurait pour mission de rendre hommage aux Premières Nations et d’en faire un lieu de recueillement afin d’entamer le processus de guérison. «La place du Canada va devenir la place de la réconciliation. Faire de ce lieu un lieu de recueillement, pour moi, ça fait partie de la réconciliation. On va le faire correctement, avec les autorités et les Premières Nations», précise Denis Coderre.

J’irai les rencontrer [les leaders des Premières Nations] pour faire quelque chose d’inclusif. Il faut se rappeler qu’il y avait un cimetière Autochtone, c’est fort en symbolique.

Denis Coderre, chef d’Ensemble Montréal

Toutefois, le chef d’Ensemble Montréal fait cette proposition sans avoir au préalable consulté les communautés intéressées. Plus tôt cette semaine, le jour de la Vérité et de la Réconciliation, M. Coderre s’est engagé à mieux consulter les Premières Nations dans un potentiel prochain mandat. «Une administration Coderre organisera des rencontres, deux, trois fois par année, entre le comité exécutif et le leadership des Premières Nations. C’est côte à côte que l’on pourra décider de ce qui est le mieux pour eux», expliquait-il jeudi dernier.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, accueille avec prudence cette annonce. «Il faut faire attention de ne pas trouver des solutions pour les autres. Dans le cadre de la journée de la vérité et de la réconciliation, le principe fondamental en réconciliation, c’est de cesser de décider ce qui est bon pour eux, de consulter et travailler avec les Autochtones. Pour sortir de cette solution à la pièce, que ce soit pour MacDonald ou d’autres, il faut un cadre de reconnaissance qui sort le politique de tout ça.»

Sur la place du Canada, la statue du premier des premiers ministres du Canada, John A. MacDonald, absente de son socle depuis août 2020, serait réinstallée, mais pas forcément au même endroit. «On efface pas l’histoire, mais on ne la met pas sur un piédestal. Est-ce qu’il y a une façon de se rappeler sans célébrer la personne? Mais plutôt d’utiliser cette opportunité pour en faire un outil de diffusion? La requalification de ce lieu va permettre de ramener ce vivre-ensemble», explique M. Coderre.

Avec des informations de Marie-Lise Rousseau

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.