Culture

Plante et Coderre présentent leurs engagements pour la culture

Le Quartier des spectacles
Le Quartier des spectacles Photo: Collaboration spéciale

Projet Montréal et Ensemble Montréal ont présenté lundi matin leurs plans respectifs pour relancer le secteur culturel, qui a été durement affecté par la pandémie.

Parmi les sept mesures annoncées par la mairesse sortante Valérie Plante, se trouvent un soutien de 1M$ aux petits lieux privés de diffusion artistique et aux cinémas de quartier ainsi qu’une enveloppe de 12M$ pour le projet de la Maison de la chanson francophone dans la bibliothèque Saint-Sulpice.

«On y tient énormément, c’est un joyau patrimonial incroyable», a déclaré la mairesse en conférence de presse à propos de ce projet.

Projet Montréal compte également doubler les enveloppes allouées à la création de murales, subventionner l’insonorisation des salles alternatives, aménager des lieux d’entreposes pour la tenue d’événements dans le Quartier des spectacles et soutenir la réalisation d’un lieu de création pour les compagnies de théâtre anglophone.

Si le parti est réélu, Projet Montréal compte déployer ces mesures lors de son deuxième mandat.

La culture est un pilier de la relance économique. La culture génère des revenus, elle fait travailler beaucoup de monde et tout autour, il y a écosystème qui vit grâce à ces institutions culturelles.

Valérie Plante

La culture dans tous les quartiers

Du côté du parti de l’ex-maire de Montréal, on s’engage à augmenter le budget consacré à la culture, sans toutefois préciser de chiffres. Le parti de Denis Coderre souhaite financer la relance culturelle en taxant les grands panneaux publicitaires, ce que recommande l’organisme Culture Montréal. À l’image d’un système similaire mis en place notamment à Toronto et «qui fonctionne», affirme M. Coderre.

Ensemble Montréal compte également améliorer l’accès à la culture dans tous les quartiers, notamment en créant des maisons de la culture, en proposant un projet pilote de navettes estivales entre les quartiers défavorisés et les musées montréalais et en augmentant l’offre culturelle hyper locale.

Montréal est une métropole culturelle, mais il ne faut pas penser que la culture réside seulement au centre-ville. Nos quartiers jouent aussi un rôle important dans son rayonnement et notre plan le prend en considération.

Denis Coderre

Parmi les autres engagements de Denis Coderre pour la relance culturelle, on compte la mise en place d’une politique de sauvegarde du patrimoine religieux, la création d’un répertoire de tous les murs pouvant accueillir des murales et la création d’un statut «d’intermittent» pour les artistes.

Ce statut donnerait aux artistes des conditions similaires à celles des travailleurs saisonniers, notamment un accès à l’assurance emploi entre deux contrats, a détaillé M. Coderre en conférence de presse. «Ça demande un travail auprès du gouvernement canadien», a-t-il précisé.

Questionné sur le public qui pourrait bénéficier d’une telle mesure, M. Coderre a expliqué que si élue, son administration regardera «l’ensemble des options», pour inclure non seulement les artistes créateurs mais aussi les techniciens du milieu des arts et dus spectacle, comme c’est le cas en France.

En bref, ce statut d’intermittent représente selon le chef d’Ensemble Montréal, le «chaînon manquant» et «un outil pour réduire le stress».

Ateliers d’artistes

Les ateliers d’artistes ont fait couler beaucoup d’encre dans les dernières années. La spéculation immobilière a entraîné le départ de plusieurs artistes visuels des quartiers centraux de la métropole.

C’est pourquoi Projet Montréal prévoit une enveloppe de 30M$ pour la création de nouveaux ateliers. «C’est une façon extrêmement concrète de soutenir le développement de toutes les formes d’arts», a souligné Mme Plante.

Au sujet du montant annoncé, pour le candidat d’Ensemble Montréal «on promet de gros montants d’argent mais il faudrait (…) voir si tous les fils ont été attachés». Le candidat ajoute qu’il ne promettra pas de l’argent mais plutôt «une administration qui a à cœur la culture et qui va travailler pour la culture».

Ensemble Montréal compte aussi créer de nouveaux ateliers d’artistes «abordables» et sécuriser ceux qui sont déjà existants. Il souhaite également mettre en place un «chantier de la fiscalité stratégique» afin d’alléger le fardeau fiscal des propriétaires d’ateliers.

Ces annonces ont été faites à quelques heures d’une rencontre portant sur la culture avec la directrice générale de l’organisme Culture Montréal, à laquelle participeront les deux candidats à la mairie.

Avec Rosanna Tiranti

Articles récents du même sujet