Soutenez

95 cas du variant Omicron identifiés à Montréal, presque tous vaccinés

La directrice régionale de santé publique de Montréal, Dre Mylène Drouin.
La directrice régionale de santé publique de Montréal, Dre Mylène Drouin. Photo: Josie Desmarais/Métro

Alors que les cas de COVID-19 continuent d’augmenter, la Santé publique de Montréal a identifié 95 cas du variant Omicron, incluant les cas suspects, liés et criblés. Le variant semble trois fois plus transmissible que la souche originale.

La directrice régionale de santé publique de Montréal, Dre Mylène Drouin, en a fait l’annonce mercredi après-midi alors qu’elle faisait le point sur la situation entourant la COVID-19 à Montréal. Elle était accompagnée de la PDG du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal, Sonia Bélanger.

«Ce n’est pas la situation qu’on espérait deux semaines avant Noël», a déclaré d’emblée la Dre Mylène Drouin. 

Elle recommande aux Montréalais de réduire leurs contacts avant les Fêtes et a soulevé la possibilité qu’on doive revoir nos plans pour cette période. «Avant Noël, je recommande d’éviter les fêtes de fin d’année en présentiel comme les partys de bureaux, de cégep ou d’université», a ajouté la Dre Drouin.

Des 95 possibles cas du variant Omicron, 90% des personnes infectées ont reçu leurs deux doses de vaccin. Leur âge médian est de 32 ans. «Par contre, au niveau de la sévérité de la maladie, on pense qu’une troisième dose pourrait donner une certaine protection. Mais il nous manque des données pour évaluer ça», a mentionné la Dre Drouin.

Éclosions dans les écoles

Si la moitié des cas associés au nouveau variant provient de voyageurs, particulièrement en provenance des États-Unis, des éclosions ont aussi été recensées dans deux écoles primaires, deux universités, un gym et un centre communautaire.

Selon les informations de COVID Écoles Québec, une initiative citoyenne qui retrace chaque école touchée par le virus, cinq établissements scolaires sont actuellement fermés de manière temporaire à Montréal. Il s’agit de l’école des Coquelicots, l’école Sainte-Geneviève Sud, l’école des Marguerite, l’école East Hill ainsi que la Hebrew Academy.

La Dre Mylène Drouin n’écarte pas la possibilité qu’il y ait d’autres fermetures d’école ou de classes avant les vacances de fin d’année puisque «l’approche suppressive face au variant Omicron est encore en vigueur». Si les tests rapides sont déjà utilisés comme outil dans les écoles, elle ne prévoit toutefois pas en déployer davantage à compter de lundi ni de faire de dépistage massif.

Couverture vaccinale des 5 à 11 ans

Alors que de nombreux cas sont actifs dans des écoles montréalaises, tous les yeux sont rivés sur la vaccination des enfants. 

Selon les données disponibles sur Santé Montréal, 37% des enfants âgés de 5 à 11 ans ont reçu au moins une dose à Montréal. Toutefois, le taux de couverture vaccinale varie grandement d’un arrondissement ou d’une ville liée à l’autre. 

En effet, Senneville, Kirkland, Dorval, Hampstead, Mont-Royal, Westmount, Baie-d’Urfé, Beaconsfield et Montréal-Ouest sont les seuls endroits où au moins plus de la moitié des enfants âgés de 5 à 11 ans ont reçu au moins une dose.

À l’opposé, Saint-Léonard est l’arrondissement qui compte le moins d’enfants vaccinés de cet âge, avec seulement 10% à 20%. 

Pour leur part, L’Île-Bizard–Sainte-Geneviève, Pierrefonds-Roxboro, Côte-Saint-Luc, Ville-Marie, Montréal-Nord et Anjou affichent une couverture vaccinale des 5 à 11 ans en dessous de 30%. 

Tous les autres endroits se situent donc entre 30,1% et 50%. 

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.