Soutenez

17 500 arbres de plus à Montréal dès 2022, promet Valérie Plante

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, la responsable des grands parcs, du mont Royal, des sports et des loisirs, d’Espace pour la vie, du parc Jean-Drapeau et de l’Est de Montréal, Caroline Bourgeois, et la directrice générale de la Soverdi, Malin Anagrius. Photo: Josie Desmarais / Métro

L’administration de Valérie Plante promet d’ajouter 17 500 arbres à la canopée de Montréal dès cette année. La Ville de Montréal a approuvé une contribution financière de 3 464 090 $ afin d’accélérer l’opération de verdissement du territoire montréalais.

C’est la Soverdi, un organisme qui se consacre entièrement à la plantation d’arbres en ville, qui aura le mandat d’assurer la plantation de tous ces arbres.

Par la collaboration de la Soverdi avec les membres de l’Alliance forêt urbaine, les arbres prendront racine à travers des projets de verdissement de cours d’école, d’établissements de santé et de commerces de proximité. L’entente vise également la plantation d’arbres sur le domaine privé.

«L’appui financier de la Ville à la Soverdi constitue un levier pour encourager les propriétaires privés et institutionnels à investir dans le verdissement», a expliqué la mairesse de Montréal, Valérie Plante.

500 000 arbres d’ici 2030

Cette annonce s’inscrit dans le cadre du «Plan climat», un plan mis sur pied par la Ville de Montréal contenant 46 actions regroupées en cinq chantiers d’intervention. Le plan prévoit notamment la plantation de 500 000 arbres d’ici 2030, sur le domaine privé comme public, souligne Valérie Plante.

«En adoptant le Plan climat 2020-2030, l’administration montréalaise s’est engagée à contribuer, de façon majeure, au verdissement de la Ville, tant sur les domaines public que privé», affirme la mairesse dans un communiqué diffusé lundi.

Il y a un an, la Ville avait adopté un règlement d’emprunt de 57 M$ afin de financer la réalisation du «Plan de gestion de la forêt urbaine».

«Nous avons entendu le cri d’alarme du récent rapport du GIEC traitant de l’impact des changements climatiques et de l’adaptation nécessaire», a soutenu Caroline Bourgeois, responsable des grands parcs et de l’Est de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.