Montréal

Une usine de recyclage des batteries au lithium dès l’an prochain

Une usine de recyclage de batteries au lithium verra le jour en en 2023
Photo: Istock/

Une usine de broyage de batteries au lithium sera en activité dès 2023. Québec accorde 22,5 millions de dollars à Recyclage Lithion pour sa construction à compter de ce printemps.

Le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, en a fait l’annonce aujourd’hui.

La future usine pourra traiter jusqu’à 7500 tonnes de batteries par année, ce qui représente les batteries de 25 000 véhicules électriques. 

Nous devons planifier dès maintenant le recyclage des batteries en fin de vie en prévision de l’essor que connaîtra la mobilité électrique au cours des prochaines années.

Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable du Développement économique régional

Recyclage Lithion exploite une usine pilote dans l’arrondissement d’Anjou, à Montréal, et emploie actuellement 22 personnes. Le projet annoncé aujourd’hui doit générer, à terme, près de 160 emplois.

«Le Québec jouera un rôle clé en Amérique du Nord pour assurer la transition énergétique», promet le président de Recyclage Lithion, Benoit Couture.

En plus de la construction de l’usine, l’aide du gouvernement provincial soutiendra aussi la mise en place d’un centre de développement technologique, et la conception de l’ingénierie détaillée pour l’implantation d’une future usine d’hydrométallurgie, peut-on lire dans le communiqué publié vendredi.

Rappelons que le gouvernement Legault souhaite que le Québec devienne un pilier central de l’industrie des batteries au lithium, autant dans l’extraction du minerai que dans la production et le recyclage des batteries elles-mêmes.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet