Montréal

Poursuite pour collusion: Tony Accurso versera 3,8 M$ à Montréal

budget 2022 Montréal
L'hôtel de ville de Montréal Photo: Josie Desmarais, Archives Métro

Des années de procédures judiciaires se concluent. Le magnat de la construction déchu Tony Accurso versera 3,8 M$ à la Ville de Montréal dans le cadre de la poursuite pour collusion. Les deux parties ont consenti à une entente de principe.

Le montant a été dévoilé vendredi dans les documents du comité exécutif de la Ville. Montréal reçoit une somme beaucoup moins généreuse que ce qu’elle réclamait initialement. La métropole poursuivait Accurso, son empire et l’ex-président du conseil exécutif Frank Zampino pour une somme de 44 M$.

La Ville avait déposé une première poursuite en 2018 concernant de la collusion pour des projets de construction. Des entrepreneurs s’étaient entendus pour truquer des appels d’offres relatifs à des projets afin de se séparer les plus gros contrats de la Ville de Montréal. Le consortium GÉNIeau, dont faisait partie l’entreprise de M. Accurso, avait notamment obtenu le contrat fort controversé des compteurs d’eau.

Pour faire valoir sa poursuite, la Ville se basait majoritairement sur le rapport de la commission Charbonneau ainsi que des enquêtes de l’Unité permanente anticorruption (UPAC).

Autres ententes pour Accurso

Outre Montréal, Tony Accurso se serait également entendu avec d’autres parties qui le poursuivaient pour collusion et autres méfaits, selon le quotidien La Presse. L’homme d’affaires aurait conclu des ententes avec la Ville de Laval, l’Agence du revenu du Canada et Revenu Québec. Incluant l’entente avec la Ville de Montréal, Accurso aurait déboursé «quelques dizaines de millions de dollars» pour se sortir des poursuites qui le visaient, rapporte-t-on.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet