Soutenez

Montréal: l’opposition veut moins de taxes et de dépenses

Le chef de l'opposition officielle à l'hôtel de ville de Montréal, Aref Salem Photo: Quentin Dufranne, Métro

Le poids des taxes sur les propriétaires montréalais est trop important, estiment Ensemble Montréal et son chef, Aref Salem. Ils proposeront jeudi, en conseil municipal, de baisser les taxes, ce qui entraînerait une diminution des dépenses dans tous les domaines, excepté pour la police et l’itinérance, dont les budgets seraient rehaussés.

Les services de la Ville – hormis les services en itinérance et les forces de l’ordre – verraient donc leur budget 2023 amputé d’un total de 35,5 M$ tandis que l’augmentation des taxes serait limitée à 2,9% pour les propriétaires montréalais et à 1,9% pour les entreprises, selon les estimations de l’opposition officielle à l’hôtel de ville, contre 4,1% et 2,9% dans le budget prévu par l’administration Plante-Ollivier.

Montréal a décidé d’augmenter fortement les taxes sur les propriétés en 2023, un chemin que d’autres grandes villes, comme Québec et Laval, n’ont pas emprunté, ces administrations ayant plutôt choisi de limiter cette hausse.

«Quand on se compare à d’autres municipalités du Québec on voit qu’on a réussi à faire un effort exceptionnel pour réduire la hausse de taxes, eux qui vivent aussi aussi avec des responsabilités grandissantes dans un contexte d’inflation record», explique la Ville de Montréal.

 Tous les efforts ont été fournis pour limiter au maximum les dépenses de la Ville lors du dernier budget. C’est à se demander dans quels services essentiels à la population l’opposition déciderait de couper pour rendre leur proposition possible.

Réaction de la Ville de Montréal

Ensemble Montréal ne précise pas quels sont les domaines des services municipaux qui souffriraient de restrictions budgétaires. M. Salem a estimé que «trouver 35,5 M$ [à couper dans le budget] n’était pas quelque chose de compliqué à faire».

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) bénéficierait, lui, d’un budget bonifié de 1 M$ pour augmenter les salaires des nouvelles recrues, afin d’attirer celles-ci. Le Service de la diversité et de l’inclusion sociale serait doté de 3 M$ supplémentaires pour faire face aux «besoins immenses des personnes en situation d’itinérance».

L’opposition pense que la hausse de taxes proposée par Valérie Plante finira par nuire aux locataires, car les propriétaires n’absorberont pas cette hausse à eux seuls. À Montréal, en 2016, 36,7% des ménages étaient propriétaires. Sur les cinq arrondissements ayant les plus hauts taux de propriétaires, trois sont dirigés par Ensemble Montréal et un seul par Projet Montréal.

«Depuis 3 ans la ville absorbe le choc de l’inflation. Nous avons gelé les taxes pendant la pandémie, limité la hausse à 2% et cette année, jusqu’au dernier instant, on a retourné toutes les pierres pour limiter la hausse à 4,1% pour le résidentiel et 2,9% pour le commercial, pour faire en sorte qu’on limite l’impact sur le portefeuille des montréalais», ajoute la Ville de Montréal.

Chaque semaine, une sélection des nouvelles de votre arrondissement.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.