Montréal

Occupation écourtée pour Montréal à vélo

L’occupation d’un espace de station-nement de l’avenue du Mont-Royal par le collectif Montréal à vélo (MAV), vendredi, aura finalement été de courte durée en raison de l’intervention des policiers du SPVM.

Vers 8 h, peu de temps après avoir transformé un espace de stationnement, dûment réservé et payé, en un espace public gazonné où les gens étaient invités à s’asseoir, parler, lire et confectionner leur jus fruité sur un vélo-malaxeur, les membres de MAV ont été forcés d’enlever leur attirail et de quitter les lieux sous peine d’amende et d’arrestation.

«Des Parc-in se déroulent sans problème un peu partout sur la planète pour réclamer l’espace public, mais à Montréal, ville soi-disant ouverte au changement et à la décroissance du tout-voiture, un tel événement est réprimé», a déploré Marion Dulude, du collectif Montréal à vélo.

Les policiers ont soulevé plusieurs motifs pour interdire la tenue du Parc-in, dont le règlement qui stipule qu’un espace de stationnement dédié à un véhicule motorisé ne peut qu’être utilisé par un véhicule routier, ce qu’un vélo n’est pas.

De plus, l’occupation d’un espace de stationnement autrement qu’avec une automobile, même s’il a été préalablement payé et réservé, nécessite un permis, que le collectif ne possédait pas.

Malgré la cure minceur imposée à l’espace occupé, les membres de MAV sont
parvenus à compléter leur journée de sensibilisation et  informer plusieurs
passants sur leurs actions et l’intérêt du cyclisme utilitaire. 

Articles récents du même sujet