Montréal

Collecte des matières organiques: Beaucoup d'appelés, peu d'élus

Plusieurs arrondissemonts de Montréal sont admissibles au projet de collecte des déchets organiques, mais tous ne pourront pas profiter du service. «C’est pas tout le monde qui va pouvoir avoir [ce service] parce qu’on a un tonnage qui est limité pour l’instant», a expliqué la porte-parole de la Ville de Montréal, Valérie De Gagné.

Près de 5000 tonnes de matières organiques seront valorisées à chaque année, selon le contrat qui a été accordé à l’entreprise Recyclage Notre-Dame inc. Pour avoir droit à ce service, les arrondissements devaient obtenir un taux de récupération supérieur à 53% et effectuer au moins 12 collectes de résidus verts par année. «Dans le cas où la totalité des demandes vont dépasser la capacité du contrat, nous allons prioriser les administrations locales où le taux de récupération est le plus élevé», a ajouté Mme De Gagné.

D’ici cinq ans, la Ville de Montréal veut offrir à l’ensemble du territoire de l’agglomération le service de collecte des matières organiques. Celles-ci représentent 47% de l’ensemble des ordures des Montréalais.

Articles récents du même sujet