Montréal

Procès Norbourg: Les jurés se trouvent dans l'impasse

Les jurés au procès des présumés complices de Vincent Lacroix ont fait savoir lundi au juge qu’ils se trouvaient dans l’impasse après 11 jours de délibérations. Les 11 hommes et fem­mes ne sont pas parvenus à s’entendre sur la sentence à prononcer à l’encontre des co-accusés de Vincent La­croix, affirmant qu’il faudrait pour cela qu’ils renient leurs convictions profondes.

Comme c’est habituellement le cas en pareilles circonstances, le juge Richard Wagner leur a demandé de faire un nouvel essai et de se représenter devant lui au­jourd’hui. Mais le juge semblait avoir peu d’espoir, tant la conviction et les paroles des jurés ont été fortes.

Un procès fleuve

Entamé depuis 4 mois, le procès a nécessité la comparution de 65 témoins tandis que les preuves se sont accu­mulées sur près de 30 000 pages. Au total, les accusés font face à 700 accusations. Les jurés doivent statuer sur chacune d’elles, et ce, malgré le fait qu’ils ne sont pas tous spécialistes de la finance ou de la comptabilité.

Selon l’avocat de Jean Renaud, l’un des accusés, interrogé hier par Radio-Canada, la situation est au point mort. «Si l’impasse persiste, il faudra recommencer le procès à zéro», a-t-il ajouté.  

Articles récents du même sujet