Ahuntsic-Cartierville

Vol de dons destinés aux démunis

Photo: Amine Esseghir / TC Media

À quelques jours de Noël, des voleurs cagoulés ont cambriolé l’organisme la Corbeille-Bordeaux-Cartierville et y ont subtilisé 3000$. Conséquence de ce larcin, de nombreuses familles pauvres risquent d’être privées de dindes pour le temps des Fêtes. «Que l’on vienne cambrioler un organisme qui vient en aide aux pauvres, je trouve cela aberrant», s’indigne Donald Boisvert, directeur général de la Corbeille, joint par «Le Courrier» en début de semaine passée.

Déroulement des événements
Selon les animateurs de la Corbeille, deux voleurs cagoulés se sont introduits par effraction, ont défoncés quatre portes de bureaux et emporté avec eux le coffre-fort qui contenait les recettes des ventes du 28 novembre et des dons pour un total de 3000$. Le siège social de la Corbeille est équipé de caméras, mais cela n’a pas dissuadé les bandits. «C’est en rentrant au bureau lundi (le matin du 1er décembre) qu’on a découvert la catastrophe», raconte Lyne Robichaud, secrétaire à la Corbeille. Le vol s’est déroulé durant la fin de semaine, du 28 au 30 novembre. «Les malfaiteurs ont eu le temps de démonter le coffre de 500 à 600 lbs et de le transporter», estime-t-elle.

Lourdes pertes
Aujourd’hui, en plus de la perte financière, l’organisme a dû débourser 5000$ pour le remplacement du coffre-fort, effectuer les travaux de réparation des portes des bureaux et surtout renforcer la sécurité. «Nous avons dû remplacer toutes les serrures par des fermetures avec des clés codés, cela nous a couté très cher», souligne M. Boisvert. Par ailleurs, la direction consulte les offres pour des systèmes d’alarme. Si l’organisme est assuré, il n’était pas couvert pour le vol d’argent.

Pas de dindes pour Noël?

La Corbeille doit débuter la distribution des paniers d’épicerie pour le temps des Fêtes le 15 décembre, à 400 familles inscrites. La direction de l’organisme caritatif avait pris l’initiative d’offrir, en plus des produits de base, des dindes de Noël après avoir lancé un appel aux dons. Est-ce que l’opération dindes de Noël est abandonnée? M. Boisvert espère qu’elle sera maintenue. «Nous avons lancé un nouvel appel aux dons et au bout de trois jours, on a pu collecter autour de 500 à 600$», révèle-t-il, un chiffre qui demeure toutefois loin de l’objectif à atteindre. On estime le coût moyen d’une dinde de 5 à 7kg à 20$.

Situé dans un quartier d’accueil d’immigrants et avec un taux élevé de pauvreté, la Corbeille aide par le biais de son épicerie communautaire Le Magasin d’Émilie, plus de 500 familles vivant des difficultés. Chaque année, l’organisme offre dans la semaine avant Noël des paniers d’épicerie spéciaux pour permettre à tous de passer une fin d’année autour d’une table bien garnie.
Au moment de mettre sous presse, nous n’avons pas pu savoir où en était l’enquête auprès du Service de police de Montréal.

Pour faire un don par la poste ou en personne : La Corbeille-Bordeaux-Cartierville au 5080, rue Dudemaine. Pour faire un don en ligne : https://www.canadahelps.org/fr/dn/9089.

Articles récents du même sujet