IDS-Verdun

Poursuite probable dans le dossier du Golf Île-des-Soeurs

Photo: Collaboration spéciale

Toujours sans nouvelle du golf, Verdun a décidé de rencontrer ses avocats afin de discuter des mesures légales à prendre dans ce dossier. Selon le maire Jean-François Parenteau, le propriétaire ne respecterait pas son obligation de payer sa part dans l’installation d’une pompe.

TC Media a appris en exclusivité la semaine dernière que l’arrondissement de Verdun envisageait de poursuivre le Golf Île-des-Sœurs.

« On n’a pas de nouvelles du golf, aucun signal radar. On est en train de vérifier la question avec le contentieux pour les mesures légales, mais c’est certain qu’on va de l’avant et qu’on n’attendra pas. Pour ce qui est de se faire rembourser par le golf, on va s’assurer qu’il va payer sa part du gâteau. »

Selon l’arrondissement, le golf a fait des modifications en changeant les pentes de son terrain ce qui a eu pour résultat de drainer l’eau vers les bassins du golf et non les bassins de l’île. Pour contrer le fait que les ruisseaux se sont atrophiés, l’arrondissement doit installer une pompe qui augmentera l’apport en eau dans les ruisseaux de l’île.

Jean-François Parenteau rappelle qu’il n’a toujours pas eu de réponse aux lettres et aux mises en demeure envoyées au propriétaire du golf dans lesquelles il demandait d’installer la pompe, conformément à son contrat, qui aiderait à la circulation de l’eau du ruisseau.

« Quand la certification d’autorisation a été émise au golf écologique, il devait fournir une pompe qui apporterait un apport en eau sur l’île à partir du fleuve, ce qui n’a pas été fait. […] Nonobstant ce qu’il va faire, on a pris la décision l’an passé en conseil de voter un budget à même nos surplus pour l’installation d’une pompe. On va agir en avançant les fonds parce qu’on n’a pas le choix. »

De son côté, TC Media a de nouveau contacté le Golf Île-des-Sœurs qui est resté muet sur la question.

Chez les insulaires, l’installation d’une pompe est un sujet de longue date auquel il est plus que temps de remédier, et ce, peu importe les désaccords entre l’arrondissement et le golf.

« Je sais qu’il y a des disputes entre le golf et l’arrondissement, mais le maire semble ouvert à l’idée de faire les travaux. Si c’est le cas, qu’on mette en demeure le golf, mais on ne doit pas attendre pour l’installation de la pompe et procéder à des travaux essentiels. C’est un écosystème magnifique et ils ont tout le temps de se disputer après en cour », conclut Daniela Villatora, présidente de l’Association des propriétaires résidents de l’Île-des-Sœurs (APRIDS).

Articles récents du même sujet