Montréal
12:05 19 janvier 2016 | mise à jour le: 20 janvier 2016 à 10:59 Temps de lecture: 3 minutes

Outremont fait plus de place aux voitures en libre-service

Outremont fait plus de place aux voitures en libre-service
Photo: Isabelle Bergeron / TC MediaAuto-Mobil et nouvelles vignettes de stationnement pour l'arrondissement d'Outremont.

Les usagers des voitures en libre-service (VLS) pourront désormais se stationner sur une plus grande partie du territoire d’Outremont sans toutefois empiéter sur les zones exclusives aux résidents. Une nouvelle mesure bien accueillie par Auto-mobile, mais boudée par Car2Go.

«Nous offrons un service qui est simple et pratique, ce que propose Outremont est trop complexe pour nos membres, explique Jérémie Lavoie, directeur général du bureau de Montréal de Car2go. Cette approche  »fromage suisse », pourrait entre autres entraîner des contraventions.»

Auto-Mobil et nouvelles vignettes de stationnement pour l'arrondissement d'Outremont.
Ces pancartes désignent les zones mixtes dans Outremont.

Les élues permettent désormais aux VLS de se stationner pour un temps illimité dans les zones mixtes qui sont, pour l’ensemble des conducteurs, disponibles seulement pour deux heures. Elles sont toujours interdites dans les zones où les vignettes sont obligatoires en tout temps.

«C’est le meilleur équilibre que l’on ait trouvé pour l’instant, souligne Céline Forget, conseillère du district Joseph-Beaubien et présidente du Comité stationnement et circulation d’Outremont. Je crois que les résidents seront rassurés que leurs zones réservées le demeurent.»

Expansion limitée
Car2Go et Communauto, avec son service Auto-mobile sont les deux seules entreprises à offrir le service d’autopartage à Montréal.

En tout, six arrondissements ont approuvé que leurs voitures se stationnent sur l’entièreté de leur territoire, soit Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce, Rosemont-La Petite-Patrie, le Plateau-Mont-Royal, Villeray-St-Michel-Parc-Extension, le Sud-Ouest et Mercier-Hochelaga-Maisonneuve.

Car2Go ne profitera donc pas de ce changement de réglementation pour s’étendre sur le territoire d’Outremont. M. Lavoie précise qu’il poursuit les discussions avec l’arrondissement pour trouver un terrain d’entente.

De son côté, le service Auto-mobile permet à ses utilisateurs depuis avril 2015 de se garer dans une partie de l’arrondissement. L’entreprise profitera de ce changement de réglementation pour agrandir le territoire où leurs clients pourront se garer.

Une zone comprenant Côte-Ste-Catherine et les avenues Champagneur, Bloomfield et Outremont, et le secteur entourant le Métro Édouard-Montpetit seront donc ajoutées.

Mme Forget précise que cette solution pourrait être sujette à changement si le service gagne en popularité.

Au conseil du 11 janvier, la conseillère de Projet Montréal, Mindy Pollak, a indiqué qu’elle aurait préféré que l’arrondissement se dote d’un règlement qui aurait permis aux conducteurs de VLS de se garer sur tout le territoire de l’arrondissement.

Articles similaires