Montréal

Dany Villanueva formellement accusé de complot et trafic de stupéfiants

Arrêté jeudi au cours d’une importante opération policière menée dans Montréal-Nord et à Repentigny, Dany Villanueva a comparu cet après-midi au Palais de justice de Montréal. Il est accusé, comme six autres détenus, de complot, de possession et de trafic de stupéfiants.

Le grand frère de Fredy, abattu par un policier le 9 août 2008 au cours d’une intervention qui a mal tourné dans les quartiers nord-est de Montréal-Nord, fait face à trois chefs d’accusation.

Sa comparution n’aura duré que quelques secondes. Devant plusieurs proches présents dans la salle d’audience, dont des membres d’un comité de soutien à la famille formé à l’été 2008 après le décès de Fredy, Dany Villanueva, menottes aux poignets et vêtu d’un manteau sombre, ne s’est pas exprimé lorsque la Couronne a émis un refus pour sa remise en liberté immédiate.

Natif du Honduras, Dany Villanueva, 29 ans, avait obtenu fin février l’autorisation de demeurer au Canada. Après le décès de son frère, un avis d’expulsion vers son pays d’origine avait été émis, mais celui-ci n’a pas été appliqué en raison des menaces qui pèseraient contre sa vie au Honduras.

Une demande de résidence permanente avait été soumise en 2011 par l’intéressé qui ne détient pas la citoyenneté canadienne mais qui réside au pays depuis son enfance en compagnie de ses parents. Interrogé le 2 mars dernier par TC Media, son avocat Me Stéphane Handfield espérait une réponse positive dans les «prochaines semaines ou mois».

Interpellé à son domicile, sur la rive-Nord de l’île, Dany Villanueva n’était pas présent jeudi lors de la perquisition menée par le Service de police de la ville de Montréal (SPVM) et le Groupe tactique d’intervention (GTI) au 6330, rue Arthur-Chevrier, dans Montréal-Nord.

Lors de cette opération dans l’arrondissement, 14 personnes ont été arrêtées et cinq ont été rapidement libérées sans mise en accusation.

Les forces de l’ordre ont également saisi de l’argent liquide, de la marijuana, du crack et des accessoires servant à la cuisson.

Toujours en détention, Dany Villanueva repassera devant la cour lundi matin. Il pourrait alors être remis en liberté sous caution.

Dany Villanueva
Dany Villanueva a été arrêté jeudi 31 mars.

Dany Villanueva peut-il être expulsé du Canada ?
Me Stéphane Handfield, avocat en matière d’immigration de Dany Villanueva, affirme que son client ne devrait pas quitter le Canada avant une éventuelle condamnation.

«Au Canada, sur de simples accusations, on ne peut soumettre une interdiction de territoire. Il faut une condamnation. Il bénéficie de la présomption d’innocence.»

Cependant, le frère de Fredy risque néanmoins une révision de son dossier par le ministre fédéral de l’Immigration, qui l’a autorisé fin février à rester au Canada.

«Si les accusions devaient se transformer en condamnation, le ministre devra prendre une décision en fonction du dossier et des faits qui lui seront soumis. Mais sa situation en matière d’immigration n’est pas différente d’hier ou avant-hier.»

«Le ministre peut revoir sa situation à tout moment. Il doit soupeser le danger que constitue l’individu pour la société canadienne, versus les risques pour sa vie s’il devait effectuer cette mesure de renvoi vers le Honduras. Même en cas de condamnation, il pourrait conserver la décision rendue en février.»

Articles récents du même sujet