IDS-Verdun

Un navire-remorqueur coule au chantier du pont Champlain

Une enquête est en cour afin de déterminer les causes d’un incident survenu au chantier du nouveau pont Champlain, le 1er avril. Le Bureau de la sécurité dans les transports (BST) a été dépêché après qu’un navire-remorqueur ait chaviré et coulé au fond du fleuve à environ 300 mètres de la jetée ouest, près de L’Île-des-Soeurs. Personne n’a été blessé.

«L’excavation maritime est suspendue le temps de l’enquête. Les autres activités se poursuivre comme à l’habitude. Nous avons l’intention de reprendre les travaux la semaine prochaine, mais nous ne pouvons le garantir», affirme Annie-Claire Fournier, relationniste de Signature sur le Saint-Laurent (SSL).

Le consortium collabore actuellement avec la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) et le BST.

«Les travaux sur l’eau reprendront lorsque nous aurons reçu la méthode de travail et les mesures correctives à apporter, s’il y a lieu», explique Patricia Darilus, porte-parole pour la CNESST.
De son côté, le BST est sur le chantier depuis mardi.

«Nous en sommes à l’étape de la collecte de donnée et devrions terminer aujourd’hui (mercredi). Nous procéderons ensuite à l’analyse du dossier. Si nécessaire, nous rendrons un rapport public», dit l’enquêteur, François Dumont.

Les causes de l’accident n’ont toujours pas été identifiées.

Embarcation
Deux travailleurs se trouvaient à bord du navire-remorqueur, appelé Océan Uanaaq, au moment de l’incident. Ils portaient leurs vestes de flottaison. Formés pour travailler sur l’eau, ils ont tous deux pu être secouru par des collègues, sans même se retrouver à l’eau.

«Cela s’est relativement bien passé dans les circonstances. Ce sont des marins qui connaissent bien leur métier. Lorsqu’ils ont vu que la situation n’était pas optimale, ils ont pris la décision d’évacuer», soutient Mme Fournier.

L’embarcation sert à stabiliser la barge effectuant les excavations au milieu du fleuve avec deux autres bateaux, un de la même grosseur et un autre plus gros.

Le bateau se trouve toujours au fond de l’eau. La date où il sera renfloué est inconnue. Le pont Champlain doit être livré le 1er décembre 2018. Des amendes salées entreront en vigueur dès le premier jour de retard.

L’excavation maritime est arrêtée sur le chantier du pont Champlain en raison du naufrage d’un navire-remorqueur survenu le 1er avril.

Articles récents du même sujet