Montréal
17:55 17 avril 2016 | mise à jour le: 17 avril 2016 à 22:36 Temps de lecture: 2 minutes

Douze défis pour le ministre Barrette

Douze défis pour le ministre Barrette
Photo: Mario Beauregard/Métro

Douze défis à relever lors de la prochaine année ont été lancés dimanche à Gaétan Barrette par un regroupement de 600 associations de patients de la province, mais certains d’entre eux sont «physiquement ou budgétairement impossibles», selon le ministre de la Santé.

Le Regroupement provincial des comités des usagers (RPCU) demande notamment de «procéder aux investissements nécessaires pour développer et entretenir adéquatement les infrastructures du réseau». «Je ne peux pas remettre à niveau les installations physiques de tout le réseau en une année, a argué le ministre en entrevue à Métro. Le parc d’équipement immobilier, pour le remettre à neuf, c’est environ 30 G$ supplémentaires au budget du Québec.»

«On devrait se servir du programme d’infrastructures du gouvernement fédéral», a pour sa part estimé Pierre Blain, directeur général du RPCU, qui croit que la majorité de leurs objectifs sont réalisables dans le contexte budgétaire actuel.

M. Barrette souligne toutefois que la majorité des priorités énumérées par le RPCU sont des «sujets pertinents sur lesquels [le gouvernement] se penche déjà». Le RPCU classe d’ailleurs au premier rang de ses défis la mise en place du financement axé sur le patient, ce qui est une priorité du ministre de la Santé pour les prochaines années.

M. Blain reconnaît qu’il devra convaincre le ministre du bien-fondé de certaines de ses positions. Le RPCU souhaite notamment que le gouvernement finance des cliniques supervisées par des infirmières praticiennes spécialisées, ce qu’exclut M. Barrette.

D’autres «travaux»
Voici quelques-uns des autres 12 défis lancés par le RPCU :

  • Hausser à 85% le taux de Québécois inscrits à un groupe de médecine familiale (GMF)
  • Investir massivement dans les soins à domicile
  • Mandater un organisme pour chapeauter le traitement et l’accompagnement des plaintes de patients dans l’ensemble du réseau
  • Obtenir un financement des soins de santé suffisant de la part du gouvernement fédéral

Articles similaires