National

N.-B.: Dennis Oland aurait été agressé en prison

MIRAMICHI, N.-B. — Deux détenus sont accusés d’avoir agressé Dennis Oland alors qu’il était emprisonné dans un établissement à sécurité maximale l’été dernier.

Un officier de la Cour provinciale a confirmé jeudi que Cody Alexander Muise, condamné pour meurtre en Nouvelle-Écosse, et un autre détenu, Aaron Marriott, s’en seraient pris le 31 juillet 2016 à Dennis Oland dans l’Établissement à sécurité maximale de l’Atlantique, à Renous, au Nouveau-Brunswick.

Le planificateur financier de 48 ans purgeait alors une peine de prison à perpétuité, sans possibilité de libération conditionnelle avant 10 ans, pour le meurtre non prémédité de son père, l’homme d’affaires Richard Oland, à Saint-Jean en 2011.

Au moment de l’agression présumée en prison, M. Oland était détenu depuis 10 mois.

Trois mois plus tard, la Cour d’appel du Nouveau-Brunswick a ordonné la tenue d’un nouveau procès pour Dennis Oland, qui a été libéré sous caution le 25 octobre en attendant la suite des procédures. La Cour d’appel a estimé que le juge de première instance avait commis une erreur de droit dans ses directives au jury.

MM. Muise et Marriott ont comparu brièvement le 12 janvier en Cour provinciale à Miramichi et les deux accusés n’ont présenté jusqu’ici aucun plaidoyer. Ils doivent comparaître à nouveau le 9 février pour indiquer s’ils souhaitent un procès devant juge seul ou avec jurés.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *