National

Changement réclamé par des Autochtones au nom de l’Édifice Langevin, à Ottawa

OTTAWA — L’Assemblée des Premières Nations (APN) demande au gouvernement du Canada de changer le nom de l’Édifice Langevin qui abrite le bureau du premier ministre du Canada face à la Colline parlementaire, à Ottawa.

Dans une lettre écrite à la ministre des Services publics et de l’Approvisionnement Judy Foote, dont La Presse canadienne a obtenu copie, le président de l’APN, Perry Bellegarde, reproche à Hector-Louis Langevin, un ancien député conservateur du Québec, d’avoir été à son époque un fervent partisan de l’établissement des pensionnats autochtones.

Ces institutions, qui ont existé au Canada jusqu’en 1996, ont été associées à l’assimilation des Autochtones.

Perry Bellegarde demande au gouvernement de tenir des consultations en collaboration avec les peuples autochtones pour qu’un nouveau nom soit donné à l’immeuble en cette année du 150e anniversaire du Canada.

Des leaders autochtones ont d’ailleurs convoqué les journalistes à une conférence de presse à ce sujet à 11h00, jeudi. Hector-Louis Langevin, un avocat et journaliste qui est mort en 1906, figure parmi les pères de la Confédération canadienne. Il a été surintendant des Affaires indiennes dans le Cabinet du premier ministre John A. Macdonald.