National

Fredericton veut aussi être une «ville sanctuaire»

Fredericton veut aussi être une «ville sanctuaire»
Photo: Getty Images/iStockphotoFredericton City Hall at sunset. Fredericton, New Brunswick, Canada.

FREDERICTON — Le maire de Fredericton, Mike O’Brien, espère que sa ville soit proclamée «ville sanctuaire» afin que les immigrants qui n’ont pas de statut en règle puissent avoir un plein accès aux services publics municipaux.

Les villes de Montréal, Toronto, Hamilton et London ont déjà une telle désignation.

Le maire O’Brien croit qu’il serait pertinent que l’ensemble du Nouveau-Brunswick soit proclamé «province sanctuaire» étant donné sa juridiction en matière d’éducation et de soins de santé.

Le nombre de demandeurs du statut de réfugié qui sont illégalement entrés au Nouveau-Brunswick en provenance des États-Unis a augmenté significativement l’année dernière.

Le phénomène a pris une ampleur particulière au cours des dernières semaines au Québec et au Manitoba dans la foulée du controversé décret promulgué par le président des États-Unis, Donald Trump pour bloquer l’accès à son pays aux ressortissants de sept pays majoritairement musulmans, ainsi qu’aux réfugiés.