National

«Elle ne m’a jamais dit non», plaide un policier militaire de Halifax

HALIFAX — Un policier militaire de Halifax accusé d’agression sexuelle sur une officière a témoigné en cour martiale que la victime alléguée ne s’est jamais opposée durant la relation sexuelle qu’il croyait consentante.

Le sergent Kevin MacIntyre s’est présenté à la barre pour sa propre défense, jeudi, lors d’une audience en cour martiale.

Kevin MacIntyre a plaidé non coupable à une accusation d’agression sexuelle à la suite d’un événement qui se serait produit le 27 septembre 2015, dans un hôtel de Glasgow en Écosse, lors d’un exercice de la Marine royale canadienne.

La plaignante a déclaré lundi devant le comité militaire de cinq hommes qu’elle avait répété «Non» plusieurs fois au sergent Kevin MacIntyre, et avait dû retirer de 10 à 15 fois les mains du sergent de ses parties génitales.

Jeudi, l’avocat de la défense David Bright a demandé à son client ce qu’il avait à dire concernant les allégations de la plaignante qui lui aurait répété «non, non, non».

«Elle ne m’a jamais dit non une seule fois», a répondu l’accusé.

Il a nié que la plaignante lui a demandé d’arrêter parce qu’il lui faisait mal et a affirmé qu’il croyait qu’elle était consentante.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *