National
18:26 29 juillet 2018 | mise à jour le: 29 juillet 2018 à 20:25 Temps de lecture: 2 minutes

Le député conservateur Van Loan annonce son départ

Le député conservateur Van Loan annonce son départ
Photo: Justin Tang/La Presse canadienneA longtime Conservative member of Parliament who once stood as then-prime minister Stephen Harper's Government House Leader is stepping away from politics. Then-Government House Leader Peter Van Loan rises during question period in the House of Commons on Parliament Hill in Ottawa on Friday, May 1, 2015. THE CANADIAN PRESS/Justin Tang

OTTAWA — L’ancien ministre et leader du gouvernement conservateur de Stephen Harper, Peter Van Loan, a annoncé dimanche qu’il se retirait de la scène politique.

M. Van Loan, député de la circonscription d’York—Simcoe, en Ontario, a dit à un groupe de partisans, qui le visitaient sur sa ferme, qu’il quittera la Chambre des communes à compter du 30 septembre.

Il a été élu en 2004. Deux ans plus tard, il accédait au conseil des ministres et est demeuré un membre du cercle intérieur de Stephen Harper jusqu’en 2015.

S’il a été ministre du Commerce international, de la Sécurité publique, des Affaires intergouvernementales et des Sports, M. Van Loan s’est surtout fait remarquer à titre de leader du gouvernement. Il a alors contribué à la présentation de certains des plus contrevorsés projets de loi du gouvernement conservateur, dont celui, mort au feuilleton, visant à forcer la prestation de serment de citoyenneté à visage découvert.

Peter Van Loan avait été impliqué dans une altercation en 2012. Il avait alors traversé la Chambre des communes pour confronter verbalement le député néo-démocrate Nathan Cullen.

Natif de Niagara Falls, Peter Van Loan avait appuyé sa collègue Kellie Leitch, de la circonscription voisine de Simcoe-Grey, lors de la course au leadership du parti conservateur en 2016. Mme Leith avait notamment défendu l’idée d’imposer un test de valeur aux immigrants.

Mme Leith n’avait pu s’imposer. C’est Andrew Scheer qui est devenu chef du parti. M. Van Loan a déclaré dimanche qu’il est impatient de le voir battre les libéraux de Justin Trudeau à l’occasion du prochain scrutin fédéral, en 2019.

M. Van Loan a fait savoir qu’il retournera à la pratique du droit au sein du cabinet Aird et Berlis.

«Une des plus difficiles décisions à prendre pour un député fédéral est de choisir le bon moment de partir. Je suis certain que ce moment était venu pour moi, a-t-il dit, par voie de communiqué. Je suis fier de ce que j’ai accompli. Je n’ai jamais été lassé par mon travail.»

Articles similaires