National

Une enquête sur la mort d’un Autochtone réclamée

Une enquête sur la mort d’un Autochtone réclamée
Photo: La Presse canadienneLeader of the Opposition in the Manitoba Legislative Assembly, Wab Kinew scrums at the Manitoba Legislature in Winnipeg on March 12, 2018. The leader of the Manitoba's Opposition is calling for an inquest into the death of an Indigenous man who died on a bus travelling to Winnipeg for a medical appointment. Abraham Donkey, who was 58, was travelling from Thompson for a follow-up appointment after a recent heart surgery. He died on October 3rd during a 10-hour bus trip. NDP Leader Wab Kinew says both Manitoba Health and the federal government's First Nations and Inuit Health Branch didn't offer to pay for a flight and refused to cover expenses for a family member to go with Donkey. THE CANADIAN PRESS/David Lipnowski

WINNIPEG — Le chef de l’opposition du Manitoba demande l’ouverture d’une enquête sur la mort d’un Autochtone décédé durant un voyage de dix heures en autobus pour se rendre à un rendez-vous médical.

Abraham Donkey, de la nation crie Nisichawayasihk, partait de Thompson afin de se rendre à Winnipeg pour un suivi après avoir récemment subi une chirurgie cardiaque.

L’homme de 58 ans a rendu l’âme le 3 octobre sur l’autoroute 6.

Selon le leader du Nouveau Parti démocratique (NPD) du Manitoba, Wab Kinew, le fait que M. Donkey voyageait seul dans un autobus alors qu’il venait tout juste de recevoir un traitement médical et qu’il était en route pour en recevoir d’autres soulève beaucoup de questions.

M. Kinew a dénoncé le fait que ni le Programme de transport des malades du Nord du Manitoba ni la Direction générale de la santé des Premières nations et des Inuits du gouvernement fédéral n’offraient la possibilité de payer un vol au patient. Ces programmes ne couvrent pas non plus les dépenses engagées par un membre de la famille pour accompagner le patient.

Wab Kinew a ajouté qu’il avait parlé à la famille de M. Donkey et qu’elle avait réclamé une enquête officielle avec une certaine imputabilité.

Le chef du NPD a affirmé qu’au moins une erreur semblait avoir été commise dans les soins prodigués au quinquagénaire et qu’il fallait obtenir des réponses à ces questions.

Interrogé à ce sujet, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a répondu que le ministère fédéral des Services aux Autochtones examinait les détails de l’affaire.

Le ministère a répondu par courriel qu’il ne pouvait pas discuter de dossiers en particulier, mais il a soutenu que des vols pouvaient être offerts s’ils étaient recommandés par des infirmières ou des médecins en fonction de l’état de santé du patient. Le mode de transport normal est l’autobus, car c’est le moins cher.

Wab Kinew a reconnu qu’une enquête provinciale n’avait pas le pouvoir de faire des recommandations au gouvernement fédéral, mais il a affirmé que ce serait déjà un pas dans la bonne direction.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *