National

Une charte pour exiger plus de transparence au gouvernement du Québec

Une charte pour exiger plus de transparence au gouvernement du Québec
Photo: Métro Media

Une Charte de la transparence sera déposée à l’Assemblée nationale afin d’exiger une amélioration de la loi d’accès à l’information, a annoncé dimanche la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ).

Après avoir été déçue par la promesse de l’ancien premier ministre Philippe Couillard d’être «le gouvernement le plus transparent de l’histoire du Québec», faite avant son élection en 2014, la FPJQ revient à la charge pour demander une réforme de la loi d’accès à l’information au gouvernement caquiste de François Legault.

«La question de la transparence n’a pas fait l’objet de débats [durant la campagne électorale], on n’a pas eu d’engagements sérieux de la CAQ», a souligné le président de la fédération, Stéphane Giroux, se disant toutefois optimiste de «trouver écho» au parti de M. Legault.

La FPJQ, qui milite en faveur de la liberté de presse, se fait très critique au sujet de la loi d’accès à l’information, qui restreint davantage l’accès à certains documents du comité exécutif de l’Assemblée nationale depuis le dépôt du projet de loi 164, en mars dernier. «La loi d’accès à l’information est beaucoup plus utile à ceux qui veulent empêcher l’information de circuler que ceux qui en ont besoin», a déclaré M. Giroux.

Cette charte sera remise à la ministre de la Justice, Sonia LeBel, d’ici peu. Les travaux reprennent mardi sur la colline parlementaire.

Des centaines de membres de la FPJQ ont signé une pétition pour appuyer cette démarche durant son congrès annuel, qui se tenait ce week-end à Québec.