National

La région de Charlevoix pourrait recevoir jusqu’à 80 centimètres de neige

La région de Charlevoix pourrait recevoir jusqu’à 80 centimètres de neige
Photo: Josie Desmarais/Métro

Certaines régions du Québec pourraient voir la tempête de mardi s’étirer sur deux jours avant que la neige ne se transforme en pluie.

Le météorologue Simon Legault, d’Environnement Canada, désigne les résidants de la région de Charlevoix comme «les champions de la journée» de mardi, avec une accumulation d’une trentaine de centimètres en début d’après-midi seulement. Un total de 50 à 80 centimètres de neige étaient attendus d’ici la nuit de mercredi à jeudi.

M. Legault relève que les niveaux de neige s’avèrent plutôt inégaux d’une région à l’autre en raison du caractère fondant de ces précipitations.

Selon les dernières prévisions d’Environnement Canada pour les régions de Gatineau et de Montréal, il devait y avoir eu des chutes de 5 à 10 centimètres, mardi. Puis, de deux à quatre autres centimètres étaient attendus au cours de la nuit.

En Montérégie et dans les Laurentides, les précipitations seront toutefois un peu plus abondantes.

Mardi et mercredi, de 10 à 20 centimètres de neige devraient s’abattre à Sherbrooke, comparativement à une accumulation de 15 à 25 centimètres à Trois-Rivières.

Cependant, dans la région de Québec, la neige sera parfois forte et il y aura de la poudrerie par endroits. De 15 à 25 centimètres de neige devraient s’accumuler d’ici mercredi matin et des rafales pourraient souffler jusqu’à 90 kilomètres/heure. Mercredi, de la pluie pourrait se mêler aux chutes de neige.

En Gaspésie, environ 25 centimètres de neige devraient s’abattre de mardi soir à mercredi après-midi.

Plus au nord, les chutes de neige dans les régions de l’Abitibi-Témiscamingue et du Saguenay-Lac-Saint-Jean seront négligeables.

Enfin, de 30 à 60 centimètres de neige pourraient s’abattre sur le parc Forillon et la Haute-Côte-Nord d’ici mercredi soir, avec des rafales jusqu’à 80 kilomètres/heure.

Simon Legault explique que cette tempête provient du centre des États-Unis et s’est unie à une autre dépression venant de l’Ouest canadien dans les environs des Grands Lacs.

«C’est un phénomène qui s’étire assez longtemps. La tempête stagne. Elle ralentit présentement, donc ça va neiger longtemps et s’affaiblir graduellement au cours de la nuit», précise le météorologue.

Le système stagnera au-dessus de l’État du Maine, cédant sa place à sa «tempête soeur» qui devrait se former à proximité de la côte atlantique et toucher principalement les provinces maritimes.

Les prévisions annoncent «un mélange ou une alternance» de pluie et de neige jusqu’à jeudi en Nouvelle-Écosse et au Nouveau-Brunswick. Avant de quitter la région par le sud-est, ce système déchaînera des vents soufflant de 60 à 80 kilomètres/heure à proximité de la péninsule acadienne. Des rafales d’au moins 100 kilomètres/heure sont également attendues aux Îles-de-la-Madeleine.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *