National

Bombardier: les élus fédéraux du Québec se défendent d’avoir peu de poids

Bombardier: les élus fédéraux du Québec se défendent d’avoir peu de poids
Photo: Andrew Vaughan / La Presse CanadienneAndrew Vaughan / La Presse Canadienne

OTTAWA — Les députés libéraux québécois à Ottawa ont à nouveau essuyé les critiques, jeudi, au lendemain de l’attribution du contrat d’un milliard $ de Via Rail à la multinationale allemande Siemens.

Les employés de l’usine de La Pocatière de Bombardier espéraient être ceux qui allaient construire les nouveaux wagons. Ce contrat aurait pu leur fournir du travail durant quelques années. Certains perdront plutôt leur emploi. Une centaine d’employés ont déjà commencé à être mis à pied.

Les députés libéraux québécois à Ottawa se font régulièrement accuser par les conservateurs, néo-démocrates et bloquistes, d’être incapables de défendre les intérêts du Québec au sein de leur caucus.

C’est faux, selon le président du caucus québécois à Ottawa, Rémi Massé. Il affirme qu’en coulisse ils sont capables de se faire entendre.

Il cite en exemple la création de 100 000 emplois au Québec, les sommes investies pour le développement économique et l’amélioration de la connexion internet à haute vitesse dans les communautés rurales du Québec.