National

Les salariés de deux autres succursales de la SQDC se dotent d’un syndicat 

Les salariés de deux autres succursales de la SQDC se dotent d’un syndicat 
Photo: Amine Esseghir/Courrier Ahuntsic

MONTRÉAL — Deux autres succursales de la Société québécoise du cannabis viennent d’être officiellement syndiquées, cette fois à Trois-Rivières et Mascouche.

C’est le Syndicat des employés de magasins et de bureaux de la Société des alcools, rattaché à une fédération de la CSN, qui a syndiqué ces salariés.

Il s’agit d’une première percée à la Société québécoise du cannabis pour la centrale syndicale. Jusqu’ici, le seul syndicat qui avait vu ses requêtes en accréditation acceptées à la SQDC est celui des Travailleurs unis de l’alimentation et du commerce, affilié à la FTQ.

La présidente du Syndicat des employés de magasins et de bureaux de la SAQ, Katia Lelièvre, a mentionné que ces travailleurs pourront mettre sur pied leur syndicat autonome et se donner leurs propres règles de fonctionnement. «Les salariés de la SQDC seront entièrement maîtres de toutes leurs décisions, notamment en ce qui a trait à la négociation d’une première convention collective», a-t-elle précisé.

Les deux autres succursales de la SQDC qui sont présentement dotées d’un syndicat des TUAC-FTQ sont celles de Rimouski et Rosemont—Petite-Patrie, à Montréal.

La SQDC compte 12 succursales dans l’ensemble du Québec.

D’autres requêtes en accréditation syndicale sont encore à l’étude, à la fois par établissement et une autre globale incluant plusieurs succursales, qui a été déposée par le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) aussi affilié à la FTQ. La première requête globale, qui avait été déposée par le Syndicat des employés de magasins et de bureaux de la SAQ, avait été rejetée, faute d’appuis suffisants.

Le syndicat des TUAC attend également le résultat du vote qui a été ordonné pour vérifier la volonté d’adhésion des salariés dans les succursales de Mirabel et Sainte-Foy. Un tel vote est ordonné quand le syndicat n’a pas obtenu 50 pour cent des voix, mais a tout de même franchi le seuil des 35 pour cent d’adhésion.