National
11:09 15 avril 2019 | mise à jour le: 15 avril 2019 à 11:09 temps de lecture: 2 minutes

Violence sexuelle: Québec en mode recherche

Violence sexuelle: Québec en mode recherche
Photo: Jacques Boissinot/La Presse canadienneIsabelle Charest, ministre de la Condition féminine

Le Québec franchit un pas de plus vers une façon plus humaine de traiter les victimes de violence conjugale ou sexuelle.

Le Conseil du statut de la femme (CSF) va recenser au cours des prochains mois les moyens les plus appropriés et documenter les meilleures pratiques à l’échelle internationale en ce qui a trait au soutien à apporter aux victimes de violence conjugale et d’agressions sexuelles, dès que le crime est commis et à toutes les étapes du processus judiciaire, le cas échéant.

Ce travail de recherche pourrait éventuellement mener à la création d’un tribunal spécialisé pour ce type de crimes.

Le mandat a été confié récemment au CSF par la ministre de la Condition féminine, Isabelle Charest, qui souhaite ainsi alimenter le travail effectué par le groupe d’experts mis sur pied en mars par sa collègue de la Justice, Sonia LeBel.

Le but du comité d’experts consiste à rendre le système judiciaire et extrajudiciaire mieux adapté aux besoins spécifiques des victimes d’agressions sexuelles et de violence conjugale.

«[Le CSF] va donner des ressources, des moyens, des outils [au comité d’experts].» Isabelle Charest, ministre de la Condition féminine

Le comité d’experts aura un an pour effectuer son travail et le CSF dispose des neuf prochains mois pour l’alimenter. À ce jour, le CSF n’a jamais pris position en faveur de la création d’un tribunal spécialisé.

Articles similaires