National
13:56 6 mai 2019 | mise à jour le: 6 mai 2019 à 15:11

Un faux infirmier reconnu coupable

Un faux infirmier reconnu coupable
Photo: Getty ImagesRéagissant à cette nouvelle, l'Ordre des infirmières s'est empressé de déclarer que ce genre de cas est «extrêmement rare».

Kéven Poulin n’a jamais été infirmier pourtant il a administré des médicaments à des patients, vacciné des personnes et travaillé dans des établissements de santé.

Selon le quotidien La Presse, l’homme de Sherbrooke a travaillé dans le domaine de la santé pendant deux ans avant d’être stoppé. La faux infirmier vient d’être reconnu coupable à la Cour du Québec de 125 chefs d’accusation pour avoir exercé illégalement la profession d’infirmier. C’est l’ordre des infirmiers et des infirmières du Québec (OJIQ) qui l’a poursuivi en justice. Monsieur Poulin devra payer une somme de 224 500$ en amende.

Son audience révèle que Kéven Poulin avait commencé une formation en sciences infirmières au cégep de Beauce-Appalaches en 2015 et avait obtenu un certificat d’immatriculation de l’OJIQ, lui permettant de faire un stage. Cependant, le jeune n’a jamais terminé sa formation et son certificat expirait l’année même.

Pour se faire embaucher, le jeune homme a utilisé un faux numéro de permis. Cela lui a permis d’obtenir un poste de Directeur Général d’une résidence pour ainés à Beauport où il avait accès à la gestion de la paie et se versait le double de son salaire et utilisait a carte de crédit de l’entreprise à des fins personnelles. À la suite d’un congédiement, le jeune homme s’est rendu à Sherbrooke où il a travaillé comme coordonnateur des soins infirmiers par intérim à la résidence Le Vü.Aucun des établissements pour lesquels il a travaillé n’a fait la vérification du numéro de permis.

 

Articles similaires