National

Le BEI enquête sur une intervention policière à Sainte-Catherine

faits divers
Trois hommes ont été transportés à l’hôpital après avoir été blessés par balle à Montréal-Nord, jeudi soir. Photo: Getty Images/iStockphoto

Le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) tente de faire la lumière sur une intervention policière, à Sainte-Catherine, au cours de laquelle une femme de 30 ans a subi de graves blessures.

Vers 18h55 lundi, un policier de la Régie intermunicipale de police Roussillon aurait repéré un véhicule qui effectuait plusieurs infractions présumées au Code de la sécurité routière. Le véhicule circulait de façon erratique et ne faisait pas certains de ses arrêts obligatoires.

Le policier aurait enjoint la conductrice de se ranger. Alors qu’il rejoignait le véhicule à pied, la conductrice aurait soudainement repris la route.

Une collision avec un autre véhicule s’en est suivie et le véhicule aurait terminé sa trajectoire en percutant un édifice.

Le policier aurait découvert la conductrice inconsciente au volant.

La femme a été transportée à l’hôpital et ses blessures ne mettraient pas sa vie en danger.

Huit enquêteurs du BEI ont été chargés d’enquêter sur cet évènement et l’heure d’arrivée prévue des enquêteurs sur les lieux de l’évènement était 23 h 30.

Le BEI a fait appel à la Sûreté du Québec (SQ) pour agir comme corps de police de soutien dans cette enquête. La SQ fournira deux experts en reconstitution de collision qui travailleront sous la supervision des enquêteurs du BEI.

Le Bureau des enquêtes indépendantes a pour mission de faire enquête dans tous les cas où une personne, autre qu’un policier en service, décède, subit une blessure grave ou est blessée par une arme à feu utilisée par un policier lors d’une intervention policière ou durant sa détention par un corps de police.

À la fin de l’enquête, le BEI transmettra un rapport au Directeur des poursuites criminelles et pénales qui décidera si il y a matière à porter des accusations contre le policier impliqué.

Le BEI ne divulgue aucune information «qui pourrait compromettre son enquête».

Articles récents du même sujet