Élections fédérales 2019

Un influenceur américain s’invite dans les élections canadiennes

Un influenceur américain s’invite dans les élections canadiennes
Photo: Cole Burston/Getty ImagesSur son site web, plusieurs fausses «nouvelles» sur Justin Trudeau sont publiées.

Malgré les efforts d’Ottawa pour prévenir la désinformation sur le web durant les élections fédérales, un site internet basé à New York a publié de fausses nouvelles sur les élections canadiennes.

Micheal Ricchiazzi, un influenceur américain de 33 ans a un site web nommé The Buffalo Chronicle. Il a admis dans le passé avoir accepté de l’argent pour publier des campagnes positives ou négatives sur des politiciens. Selon une enquête menée par le Toronto Star et Buzzfeed, Micheal Ricchiazzi a dit à un candidat des États-Unis qu’il publierait des articles négatifs concernant ses rivaux pour 400$ l’article.

Depuis le début de l’année, le Buffalo Chronicle publie des articles non signés qui sont basés sur des sources non identifiées allégeant des complots de la part du gouvernement canadien. Sur son site web, plusieurs fausses «nouvelles» sur Justin Trudeau sont publiées. Les «articles» ont récolté plusieurs millions de pages vues.

Selon le site web CrowdTangle, les articles du Buffalo Chronicle concernant les élections canadiennes ont étés partagés plus de 40 000 fois sur le réseau social Facebook durant les élections fédérales. Plusieurs nouvelles ont été démenties par l’Agence France-Presse, qui est mandatée par Facebook pour repérer les fausses nouvelles.

Une pétition du groupe AVAAZ demande à la GRC d’enquêter sur Matthew Ricchiazzi pour savoir qui l’aurait payé pour qu’il publie de fausses nouvelles sur le chef du Parti libéral.

«Nous devons urgemment faire savoir cela aux Canadiens avant qu’ils votent lundi. Nous demandons une enquête immédiate pour savoir qui a payé le fraudeur. Particulièrement si cette personne était liée à des partis politiques. Les Canadiens ont le droit de savoir», indique-t-on dans la pétition.