National
10:23 11 novembre 2019

«Mon coton ouaté,mon choix»: vague de solidarité pour Catherine Dorion

«Mon coton ouaté,mon choix»: vague de solidarité pour Catherine Dorion
Photo: Facebook - Catherine DorionCatherine Dorion

Des citoyennes sont appelées à porter un coton ouaté mardi et de partager une photo d’elles sur les réseaux sociaux avec le mot-clic #MonCotonOuatéMonChoix en guise de soutien à la députée de Taschereau, Catherine Dorion.

« Le corps des femmes ne vous appartient pas. Le choix vestimentaire des femmes ne vous appartient pas » peut-on lire sur l’événement Facebook « Mon coton ouaté mon choix » organisé par Andréanne Paquette et Willy Blomme. « Coton ouaté, brassière, mini-jupe, voile, salopette. Ce n’est pas de vos affaires. On fait bien notre travail et on portera ce qu’on voudra » ajoute-t-on.

Selon Andréanne Paquette et Willy Blomme, la base de l’égalité et du féminisme est le contrôle d’une femme sur son corps et ses choix. Catherine Dorion se fait régulièrement attaquer quant à ses choix vestimentaires depuis qu’elle est députée, soutiennent-elles.

Willy Blomme explique que c’est dans la foulée de plusieurs événements dont la loi 21, les réactions à la tenue portée par Safia Nolin lors d’un gala de l’ADISQ qu’elle-même et d’autres féministes ont décidé de créer l’événement. Elles se sont inspirées de la campagne « RighttoBareArms»,qui s’est déroulée l’an dernier en Colombie-Britannique, où plusieurs femmes s’étaient prises en photo sur les réseaux sociaux en manches courtes afin d’exprimer leur soutien à des employés à qui on avait interdit l’accès à la législature en raison de leurs manches courtes.

«On devrait porter attention à ce que les femmes disent et non à ce qu’elles portent», dit-elle au bout du fil.

L’événement a interpellé plus de 1400 intéressés et été partagé plus de 450 fois sur Facebook.

Québec solidaire se dit heureux de constater que Catherine Dorion reçoit beaucoup de soutien de la population. Les députés de QS ne porteront pas de coton ouaté mardi, indique-t-on, toutefois. Ils s’habilleront selon leurs habitudes, nous a fait savoir le formation politique. Sur sa page Facebook, Mme Dorion s’est dite touchée par l’événement.

Rappelons que la députée de Québec solidaire Catherine Dorion a quitté l’Assemblée nationale jeudi en raison de son habillement, certains députés s’étant plaint du coton ouaté porté par Mme Dorion au président du Salon bleu.

Mon voile mon choix

Dans la foulée de Mon coton ouaté mon choix, l’événement Mon voile mon choix a vu le jour. Organisé par Hanadi Saad et Amel Zaza, l’événement demande aux femmes qui porteront fièrement un coton ouaté si elles porteraient aussi un voile ou un macaron contre la loi 21.

Hanadi Saad estime que la réaction envers le coton ouaté de Catherine Dorion représente un double standard. Selon elle, l’indignation «presque générale» envers le coton ouaté de Mme Dorion n’est pas aussi pesante que celle suscitée par le fait que certaines femmes se voient refuser l’accès à des professions en raison de leur vêtements comme le veut la loi 21.

Elle aimerait étendre les solidarités et la liberté de choix de toutes les femmes. « Quand on est féministe, on ne peut pas défendre qu’une partie de la société. L’inclusion, c’est toutes les femmes, dit-elle. Alors quand on parle de l’habit, le voile fait partie de l’habit de la femme, par choix » déplore-t-elle.

Questionné à ce sujet, Québec solidaire répond qu’il ne « peut pas commenter tous les événements Facebook ».

De son côté, Willy Blomme encourage l’événement Mon voile mon choix estimant que les deux combats sont liés.  Elle portera un coton ouaté avec un macaron Non à la loi 21.

« Si toi aussi tu as compris ça, nous t’invitons à manifester ta solidarité en postant ton selfie avec ton coton ouaté si tu veux, mais SURTOUT avec le macaron Non à L21, ou un voile si tu veux pousser ta solidarité plus loin » est-il écrit sur l’événement Facebook. Les citoyennes sont aussi appelées utiliser les mots-clics #MonVoileMonChoix et #LeursCorpsLeursChoixAussi.