National
15:44 1 décembre 2019

Journée mondiale du VIH: une campagne pour mettre fin aux préjugés

Journée mondiale du VIH: une campagne pour mettre fin aux préjugés
Photo: iStockEnviron 10 000 personnes vivent avec le VIH à Montréal, mais bon nombre d'entre eux font encore face à des préjugés qui nuisent à leur santé et à leur bien-être.

Environ 10 000 personnes vivent avec le VIH à Montréal, mais bon nombre d’entre eux font encore face à des préjugés qui nuisent à leur santé et à leur bien-être. Dans le cadre de la Journée mondiale du VIH/sida, l’initiative Montréal sans sida lance une campagne pour lutter contre la stigmatisation et la discrimination envers les personnes vivant avec le virus.

Dangereux préjugés

Selon une enquête de l’Agence de santé publique du Canada datant de 2018, malgré le fait n’y ait pas de risque de transmission, plus d’un québécois sur cinq avait peur de contracter le VIH lorsqu’il était à proximité de quelqu’un qui vit avec le VIH. Pour la responsable de l’inclusion sociale au comité exécutif de la Ville de Montréal, Nathalie Goulet, la campagne contribuera à faire tomber les préjugés. Elle estime que le défi actuel est de lutter contre la discrimination visant les personnes atteintes de la maladie.

«Aujourd’hui, les traitements disponibles évitent la transmission par voie sexuelle. Ils permettent aussi aux personnes vivant avec le VIH d’avoir une espérance de vie semblable à celle de la population générale. Il faut maintenant lutter contre les préjugés pour réduire les inégalités sociales qui affectent la population générale», a déclaré la Dre Mylène Drouin, directrice régionale de santé publique de Montréal et coprésidente de Montréal, ville sans sida dans un communiqué dimanche matin.

Pour la coprésidente Sandra Wesley, la campagne rappelle que les perceptions n’ont pas évolué aussi rapidement que les traitements. Elle incite la population à faire preuve de solidarité envers toutes les personnes vivant avec le VIH.

La mairesse Valérie Plante a signé la Déclaration de Paris en 2017, faisant de Montréal la première ville canadienne à rejoindre le réseau international des Villes sans sida d’ONUSIDA. L’an dernier, l’initiative de la ville a lancé un plan d’action en collaboration avec les communautés les plus concernées par le sida.

La campagne sera diffusée au cours des prochains mois dans les stations de métro, les bornes numériques de l’arrondissement Ville-Marie ainsi que les médias sociaux.