National
13:16 15 mars 2020 | mise à jour le: 15 mars 2020 à 22:05 temps de lecture: 4 minutes

Coronavirus: bars, cinémas… François Legault demande leur fermeture

Coronavirus: bars, cinémas… François Legault demande leur fermeture
Photo: Philippe Ruel/MétroFrançois Legault, premier ministre du Québec.

Pour limiter la propagation du coronavirus au Québec, le premier ministre François Legault ordonne la fermeture de nombreux lieux, comme les bars, les cinémas, les piscine et les bibliothèques, partout dans la province. Il recommande aussi aux restaurants de réduire leur capacité de moitié.

L’élu de la Coalition avenir Québec en a fait l’annonce dimanche dans son point de presse quotidien sur l’évolution du coronavirus.

Tous les restaurants qui accueillent encore des clients devront ouvrir une table sur deux. «On n’est pas rendu à dire aux gens d’arrêter de travailler», a soutenu le premier ministre.

Les gymnases, les cinémas, les théâtres et les zoos, entre autres, feront partie de la liste des commerces à mettre aux arrêts pour les prochaines semaines.

Cette décision fait écho à celle du gouvernement français, qui a exigé samedi la fermeture de tous les «lieux non essentiels» sur son territoire.

Québec n’est toutefois pas rendu à interdire la sortie aux citoyens de la province. Le premier ministre demande toutefois à la population de limiter ses déplacements.

«On devrait sortir seulement pour aller à l’épicerie, se faire soigner, prendre une marche…», a-t-il proposé.

«Il faut garder une distance en tout temps, idéalement d’au moins un mètre», a ajouté M. Legault, faisant allusion au concept de «distanciation sociale».

Les tenanciers craignent «la mort des bars»

C’est un Peter Sergakis furieux que Métro a rejoint dimanche après l’annonce du premier ministre Legault. Selon le président de l’Union des tenanciers de bars du Québec, cette décision pourrait signifier «la mort des bars» au Québec.

«Ce n’est pas comme ça qu’on va régler le problème. La priorité va à la santé, mais est-ce qu’on va tuer l’économie au complet? Non», s’est-il insurgé.

Si ses membres sont affectés moins directement par le décret de dimanche, l’Association Restauration Québec (ARQ) s’attend à «un coup» porté à l’industrie.

«C’est sûr que ça va avoir un impact en achalandage. Même avec une disposition de 50%, il y en a qui pensent à fermer», a concédé le responsable aux communication de l’organisme, Martin Vézina.

Les restaurateurs attendent désormais les mesures exceptionnelles du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet. Celui-ci doit détailler prochainement les dispositions de l’aide portée aux commerçants en pleine pandémie du COVID-19.

«Sinon, ça ne sera pas des fermetures temporaires, mais définitives», a ajouté M. Vézina.

«Je vous en supplie»

Dimanche, le directeur national de la santé publique Horacio Arruda a fait un appel véhément à respecter les exigences du premier ministre.

«Faites ce qu’on vous dit. Je vous en supplie. Il en va de la santé de tous les Québécois.» -Horacio Arruda

«Je comprends que j’en demande beaucoup aux Québécois, mais ce qu’on fait va sauver des vies», a pour sa part affirmé M. Legault.

Libérer les hôpitaux

Ces mesures devaient être prises pour assurer un service adéquat dans les hôpitaux, a signalé le premier ministre. «Si on a trop de patients en même temps, on risque de perdre le contrôle. En ce moment, on est en contrôle total», a-t-il lancé.

En attendant, le réseau de la santé prépare son offre de lits. Les centres de santé et de services sociaux de la province annuleront d’ailleurs tous leurs rendez-vous non urgents, a confirmé la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann.

Celle-ci fait toujours appel aux retraités du réseau de la santé. Le gouvernement a lancé dimanche une adresse courriel (jecontribuecovid19@msss.gouv.qc.ca) pour leur permettre d’appliquer temporairement.

«Il y a un élan de solidarité. Il y a plein, plein de gens qui veulent revenir dans le réseau», a avancé Mme McCann. Le numéro de téléphone Info-Santé a éprouvé d’importants problèmes de service dans les derniers jours.

On compte présentement 39 cas confirmés de COVID-19 dans la province, dont 10 à Montréal.

Dans la journée de dimanche, les autorités sanitaires ont donc comptabilisé 15 cas de plus que 24h auparavant. Deux cas se sont rajoutés dans la métropole.

Les établissements qui devront fermer:

  • Bibliothèques
  • Musées
  • Théâtres
  • Salles de spectacle
  • Bars et discothèques
  • Piscines, spas, saunas, aquaparcs
  • Lieux récréatifs, y compris stations de ski, mégaparcs, centres de trampoline
  • Cinémas et arcades
  • Centres d’entraînement, gymnases, salles de danse, de spinning, de Zumba, de yoga
  • Arénas
  • Centres de soccer intérieur
  • Zoos
  • Aquariums

Articles similaires