National
13:10 23 mars 2020 | mise à jour le: 23 mars 2020 à 18:07

Coronavirus: le Québec mis à l’arrêt pour trois semaines

Coronavirus: le Québec mis à l’arrêt pour trois semaines
Photo: Josie Desmarais/MétroUn restaurant rue Saint-Laurent fermé à cause du coronavirus.

La pandémie de coronavirus atteint une «nouvelle étape plus critique», selon le premier ministre du Québec, François Legault. Si bien que l’ensemble des commerces et entreprises, sauf les services essentiels, devront cesser leurs activités jusqu’au 13 avril.

«On met le Québec sur pause», a soutenu le premier ministre dans son allocution quotidienne.

En fin de journée, lundi, Québec a diffusé sa nouvelle liste des services essentiels: les épiceries, les pharmacies et «toute la chaîne alimentaire» resteront ouverts après minuit demain soir. Les succursales de la SAQ et les entreprises médiatiques poursuivront également leurs activités sans entrave.

La poste et les taxis poursuivront aussi leur service malgré les mesures exceptionnelles. L’industrie de la construction sera pour sa part mise à l’arrêt sauf pour les travaux d’urgence.

Ces fermetures suivent celles des salles à manger de restaurants, annoncées dimanche. Les mesures mises en place aujourd’hui n’empêcheront d’ailleurs pas la livraison de nourriture.

«Tous les Québécois qui ne sont pas dans les services essentiels, s’il vous plaît, restez à la maison.» – François Legault, premier ministre du Québec

M. Legault en appelle à «la bonne foi» des commerces et les invite à fermer dès que possible, avant même la date limite de demain.

Appel à l’aide

À la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM), on commence à ressentir «un sentiment de désespoir». Selon le président et chef de la direction de l’organisme, Michel Leblanc, les liquidités manquent pour que les entreprises gardent leurs employés.

«On s’attend à ce que, cette semaine, les nouvelles demandes d’assurance-chômage atteignent 750 000 au Canada. Ça va être impossible.» – Michel Leblanc

«D’autres solutions» doivent être prises en compte, avance-t-il. Par exemple, «des systèmes de subvention salariale».

«Les entreprises recevraient des montants pour payer des employés. Ça garde le lien d’emploi et ça fait en sorte que les sommes atteignent les employés plus rapidement», indique M. Leblanc.

La Fédération canadienne de l’entreprise indépendante demande également de mettre en place ces subventions «jusqu’à 75 % des revenus des travailleurs».

«Transmission communautaire»

Au Québec, le nombre de cas a explosé depuis dimanche. Les autorités sanitaires ont confirmé près de 630 cas dans la province en date de lundi, soit 400 de plus que 24h plus tôt.

«On a toutes les raisons de croire qu’il commence à y avoir de la transmission communautaire», a affirmé M. Legault en point de presse. Un fait demeure: une «majorité» des personnes infectées sont associées à «une histoire de voyage», a maintenu le directeur national de la santé publique, Horacio Arruda.

«À mesure que les gens qui reviennent de voyage vont s’isoler, on va voir une transition dans le type d’exposition», a-t-il indiqué. Selon Dr Arruda, les autorités sanitaires «s’y attendaient».

«Avec l’augmentation des tests, les cas augmentent. Déjà, on prend des décisions très importantes», a-t-il soutenu.

À Montréal, l’organisation régionale de santé publique a ouvert dimanche une large clinique sans rendez-vous qui doit permettre la tenue de 2000 à 2500 tests par jour.

«C’était impossible que le Québec soit béni, entouré d’eau bénite. Maintenant, on demande de faire ce qu’on vous dit.» – Horacio Arruda

Dans ce contexte, Québec réitère que les personnes âgées de 70 ans et plus doivent éviter de sortir en tout temps.

Le réseau est prêt, selon la ministre McCann

Québec a rendu disponibles 6000 lits supplémentaires pour accueillir de potentiels patients, a annoncé lundi la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann.

Selon le premier ministre Legault, la «priorité» demeure l’accès au matériel sanitaire. «On a besoin d’Ottawa, entre autres pour avoir le matériel de test. [Pour l’instant], on est pas mal confortable avec les masques et les ventilateurs», a maintenu l’élu de la Coalition avenir Québec.

Des équipes travailleraient également à réaménager l’Hôtel-Dieu et l’hôpital Notre-Dame, à Montréal, pour accueillir des patients infectés supplémentaires, selon le premier ministre Legault.

Elle assure que les ressources seront au rendez-vous, même sur le plan psychosocial. «On a tout un plan pour rejoindre les gens dans une période qui cause davantage d’anxiété», a poursuivi Mme McCann.

En ce qui a trait aux services de santé régulier, «on est en train de faire en sorte que tous les services possibles puissent être donnés par téléphone. Pour que les gens ne se déplacent pas», a poursuivi Mme McCann.

Articles similaires