National
10:08 26 mars 2020 | mise à jour le: 26 mars 2020 à 22:42

Québec solidaire demande 2000$ par mois en attendant l’aide du fédéral

Québec solidaire demande 2000$ par mois en attendant l’aide du fédéral
Photo: Capture d'écran/MétroGabriel Nadeau-Dubois, co-porte-parole de Québec solidaire.

Le co-porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, propose un revenu minimum garanti de 2000$ par mois en attendant que l’aide promise par le gouvernement Trudeau se rende aux demandeurs québécois.

Cette compensation temporaire, nommée Revenu universel d’urgence, serait déboursée par le gouvernement du Québec.

Les ménages qui devront patienter deux semaines avant de recevoir leur chèque en provenance du fédéral pourraient ainsi payer leurs factures avec cette somme remise au début du mois d’avril.

«Il faut éviter que la crise sanitaire devienne une crise humanitaire. Il faut que les gens puissent continuer à se loger et à se nourrir», a insisté M. Nadeau-Dubois dans une vidéodiffusion jeudi matin.

Le député de Gouin considère que la proposition du gouvernement fédéral reste encore «floue» et que selon toute vraisemblance, les demandeurs d’aide financière recevront leur premier chèque d’Ottawa au plus tôt le 16 avril.

De plus, ce dernier constate que l’aide financière présentée cette semaine par le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, risque d’être trop ciblée considérant la multitude des situations dans lesquelles se trouvent en ce moment les Québécois.

«On veut réduire au minimum la bureaucratie. Pour ce faire, il nous faut un guichet unique simple où tout le monde serait admissible», a souligné le co-porte-parole de Québec solidaire.

Cette aide de 2000$ se ferait en deux versements. Un premier de 1000$, déboursé dès le 1er avril et un deuxième, de 1000$ encore, envoyé le 15 avril.

Dans le «pire des cas», ce fonds coûterait 1 G$ aux contribuables québécois, estime M. Nadeau-Dubois. Bien que des «dédoublements» pourraient survenir entre l’aide fédérale et la compensation provinciale, l’élu suggère que cette dernière soit imposable, afin d’éviter que les plus nantis en abusent.

Malgré tout, le député rappelle que la situation exceptionnelle demande des mesures extraordinaires.

«Ça fait déjà trois semaines que la crise sanitaire dure. Chaque jour on reçoit aux bureaux des députés des dizaines d’appels de gens en panique qui n’ont pas d’argent pour payer leurs factures», a martelé M. Nadeau-Dubois.

L’aide fédérale durerait jusqu’à 4 mois

Mercredi, le gouvernement fédéral lançait un fonds d’urgence de 2000$ par mois adressé spécifiquement aux Canadiens affectés par la crise du coronavirus. Ceux qui nécessitent des fonds immédiatement pourront bientôt faire leur demande sur Internet.

La Prestation canadienne d’urgence (PCU), sera disponible pour quatre mois, a confirmé le premier ministre dans son point de presse quotidien. Cette prestation combinera deux mesures financières annoncées la semaine dernière afin de «simplifier» le processus auprès des fonctionnaires fédéraux.

Depuis lundi, le gouvernement a traité près de 150 000 demandes d’assurance-emploi au Canada, et Ottawa a dépêché 13 000 fonctionnaires d’autres départements pour venir en aide aux équipes du régime d’assurance-emploi.


Tout ce que vous devez savoir sur le coronavirus: abonnez-vous à notre infolettre pour recevoir tous les soirs, les nouvelles les plus importantes de la journée sur le sujet.

Articles similaires