National
11:26 25 mars 2020 | mise à jour le: 25 mars 2020 à 18:01

Pertes de salaire: le fédéral ouvre un fonds d’urgence de 2000$ par mois

Pertes de salaire: le fédéral ouvre un fonds d’urgence de 2000$ par mois
Photo: Dave Chan/AFPJustin Trudeau

Pour «simplifier les choses», le gouvernement fédéral lance un fonds d’urgence de 2000$ par mois adressé spécifiquement aux Canadiens affectés par la crise du coronavirus. Ceux qui nécessitent des fonds immédiatement pourront bientôt faire leur demande sur Internet, assure le premier ministre Justin Trudeau.

Ce fonds, la Prestation canadienne d’urgence (PCU), sera disponible pour quatre mois, a confirmé le premier ministre dans son point de presse quotidien. Cette prestation combinera deux mesures financières annoncées la semaine dernière afin de «simplifier» le processus auprès des fonctionnaires fédéraux.

Le formulaire d’application doit être publié dans les prochains jours.

Toute personne, admissible ou non à l’assurance-emploi, aura la chance de faire sa demande pour la PCU. Un parent forcé de prendre une pause de travail pour garder ses enfants pourrait par exemple mettre la main sur l’enveloppe mensuelle, tout comme un travailleur dont le commerce a fermé.

«Les Canadiens qui touchent déjà des prestations régulières et de maladie de l’assurance‑emploi continueraient de les recevoir et ne devraient pas présenter de demande de PCU», ajoute Ottawa dans un communiqué de presse. Même chose pour ceux qui ont déjà fait leur demande d’assurance-emploi.

Les sommes demandées devraient rejoindre les contribuables «dans les dix jours» suivant l’application.

Interrogé sur la mise en place rapide de cette mesure, M. Trudeau a convenu qu’Ottawa faisait son possible pour ouvrir la Prestation aux applications «bien avant le 6 avril».

«On reconnaît la pression, mais on reconnaît aussi que c’est énormément de gens. On a besoin de développer un système rapide, mais fiable», a justifié M. Trudeau.

Assurance-emploi

Depuis lundi, le gouvernement a traité près de 150 000 demandes d’assurance-emploi, selon M. Trudeau. Si bien qu’Ottawa a dépêché 13 000 fonctionnaires d’autres départements pour venir en aide aux équipes du régime d’assurance-emploi.

«Nous allons nous rendre à votre application», a assuré le leader libéral.

Pressé par les organismes de défense des entreprises, M. Trudeau a aussi confirmé que le fédéral préparait une subvention salariale destinée aux travailleurs des PME.

«On va aussi faire des choses directement pour les petites entreprises. On aura plus à dire dans les jours à venir», a-t-il souligné.

Une nouvelle qui satisfait la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI).

«On pensait que les mesures pour PME avaient déjà été annoncées. On est rassurés de voir que le gouvernement continue de mettre la main à la pâte», a indiqué à Métro l’analyste politique principal de l’organisme, Gopinath Jeyabalaratnam.

La FCEI n’est pas le seul organisme à exiger ce type de compensation dès maintenant. Dans un communiqué de presse, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain et la Fédération des chambres de commerce du Québec appelaient mercredi matin à faire de même.

«La France, le Royaume-Uni, le Danemark et les Pays-Bas sont tous des pays qui subventionnent les salaires selon des formules et des modalités diverses», pouvait-on lire.

Aide aux médias

Les médias de l’information se rapprochent d’une aide financière ponctuelle.

Pressé par la propagation de la COVID-19, le gouvernement fédéral a annoncé mercredi la création d’un comité indépendant qui déterminera quels entreprises journalistiques auront droit aux sommes longtemps promises par le Parti libéral.

Mardi, les anciens journaux du Groupe Capitales Médias ont mis à pied une centaine de leurs employés en raison de la crise sanitaire.

Projet de loi

Mardi soir, la Chambre des communes a adopté un projet de loi d’urgence de 82 G$ pour atténuer les conséquences du coronavirus.

Le premier ministre presse le Sénat d’adopter le plus tôt possible le projet de loi. «J’espère que son adoption va se faire rapidement», a affirmé le premier ministre.


Tout ce que vous devez savoir sur le coronavirus: abonnez-vous à notre infolettre pour recevoir tous les soirs, les nouvelles les plus importantes de la journée sur le sujet.

Articles similaires