National
12:40 26 mars 2020 | mise à jour le: 26 mars 2020 à 15:48

Trudeau rappelle aux voyageurs qu’ils doivent se mettre en quarantaine

Trudeau rappelle aux voyageurs qu’ils doivent se mettre en quarantaine
Photo: Thomas Kienzle/AFP

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a insisté sur le fait que les Canadiens de retour de l’étranger doivent respecter la quarantaine, jeudi lors de son point de presse quotidien.

Les ressortissants sont tenus depuis mercredi de suivre la Loi sur la mise en quarantaine en se confiant à leur domicile dès leur arrivée au pays pour une période de 14 jours. Santé Canada fera un suivi auprès de ceux-ci afin d’assurer le respect de cette mesure.

Trop de citoyens ont fait fi des recommandations des autorités sanitaires durant les dernières semaines selon le premier ministre, mettant ainsi en jeu la sécurité publique.

«Il y a des personnes qui ne prennent pas au sérieux la mise en isolation de 14 jours. C’est non seulement décevant, mais c’est aussi dangereux»- Justin Trudeau, premier ministre du Canada.

Ce dernier a rappelé que les Canadiens qui ne respectent pas la quarantaine pouvaient encourir de lourdes amendes, voir même des peines d’emprisonnement.

L’aide s’en vient

Le premier ministre a aussi voulu se faire rassurant quant à l’aide financière d’urgence prévue pour les personnes qui ont perdu des sources de revenus à cause de la crise sanitaire.

«Les fonctionnaires travaillent fort pour assurer qu’un portail sur lequel les gens pourront faire leur demande de prestation soit rapidement mis en ligne», a affirmé M. Trudeau.

Celui-ci a aussi ajouté qu’une augmentation des allocations familiales faisait partie des mesures étudiées par le gouvernement fédéral.

L’aide d’urgence pour subvenir aux besoins des personnes touchés par l’affaissement du marché du travail durant la pandémie requerra des sommes évaluées à 107 G$, selon le premier ministre canadien.

Rapatriement et frontières avec les États-Unis

Concernant les Canadiens qui sont encore pris à l’étranger, M. Trudeau a soutenu que son gouvernement continuait de faire des efforts pour rapatrier tous les citoyens qui en font la demande.

«On sait que la pression monte à l’étranger et qu’il y a des gens qui ont besoin d’être rapatriés. Nous faisons tout ce qui possible en ce sens. Encore aujourd’hui, deux vols en provenance du Salvador et du Guatemala à destination de Montréal ont été prévus», a dit M. Trudeau.

Depuis le début de la crise, près d’un million de ressortissants canadiens ont été ramenés au pays, selon le premier ministre.

Par ailleurs, les propos du président des États-Unis, Donald Trump, voulant que son pays puisse «rouvrir l’économie» prochainement malgré les conseils de ses experts en santé publique en inquiètent plus d’un au Canada.

Questionné sur le contrôle des frontières canado-américaines dans l’éventualité d’une levée des mesures d’urgence aux États-Unis, le premier ministre s’est montré prudent.

«Nous faisons face à une situation imprévisible, il est difficile de dire quelles mesures nous pourrions adopter dans le futur. Nous allons continuer de collaborer avec nos homologues aux États-Unis afin d’assurer un contrôle sécuritaire de la plus grande frontière non militarisée au monde. Nous allons nous ajuster au fur et à mesure que la situation évolue et nous allons continuer de suivre les conseils des autorités sanitaires», a assuré le premier ministre.


Tout ce que vous devez savoir sur le coronavirus: abonnez-vous à notre infolettre pour recevoir tous les soirs, les nouvelles les plus importantes de la journée sur le sujet.

Articles similaires