National
13:55 31 mars 2020 | mise à jour le: 31 mars 2020 à 19:51

Le Québec pourrait manquer de certains équipements d’ici «trois à sept jours»

Le Québec pourrait manquer de certains équipements d’ici «trois à sept jours»
Photo: Philippe Ruel/MétroLe premier ministre, François Legault

Le Québec pourrait manquer de certains équipements de protection d’ici «trois à sept jours». C’est ce qu’a indiqué mardi le premier ministre François Legault, se disant toutefois assez confiant de renverser la tendance rapidement, alors que six nouveaux décès liés à la COVID-19 sont survenus dans la province.

«Je veux vous dire la vérité. […] C’est quand même serré. Par contre, on a des commandes qui devraient arriver dans les prochains jours. On a bon espoir d’être capables de passer au travers», a admis le chef de la CAQ, lors de son point de presse quotidien mardi. Selon lui, une «course aux équipements» frappe de plein fouet plusieurs régions dans le monde.

Québec affirme que sa position actuelle est fort complexe, car l’utilisation des équipements a augmenté de manière fulgurante dans un délai très court.

«Quand on regarde le nombre d’hospitalisations, ce n’est pas nécessairement corrélé avec l’augmentation des équipements. C’est exactement ce qu’on avait prévu.» -François Legault, premier ministre du Québec

Ce dernier réitère d’ailleurs sa demande au personnel du réseau de la santé d’utiliser le matériel seulement «lorsque nécessaire».

Entre-temps, le leader du gouvernement a aussi chaleureusement remercié son homologue ontarien et «ami», Doug Ford, pour avoir mis le Québec en contact avec un fournisseur de matériel médical, ainsi que le groupe Jean-Coutu, qui a transféré près de 1,3 million de masques au gouvernement.

Des besoins dix fois plus grands

Malgré l’urgence de la situation, M. Legault prévient qu’aucune intervention ne sera autorisée sans protection. «Il n’est pas question de procéder sans être protégés pour autant», insiste-t-il.

Appelant à la compréhension de tous, la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, rappelle aussi que la province utilise actuellement dix fois plus d’équipements sanitaires qu’à l’habitude.

«Ce qu’on utilisait en une année, on l’utilise en quatre semaines à peu près, alors les choses peuvent changer très rapidement.» -Danielle McCann, ministre de la Santé

Or,  la situation évoluera très rapidement, constate le directeur national de santé publique, Horacio Arruda.

«Je ne suis pas le bon dieu. Je ne peux pas donner de garantie, mais on a véritablement fait notre maximum», assure-t-il, ajoutant que le Québec est aussi «dépendant» de plusieurs facteurs hors de son contrôle à l’international, en matière de stocks.

«Si quelqu’un veut se faire des masques en tissu, je n’ai pas de problème. Mais il ne faut pas l’utiliser en pensant que c’est juste le masque qui va régler notre problème. On doit avoir une hygiène impeccable des mains.» -Horacio Arruda, directeur national de santé publique

Peu importe l’issue de la pandémie, «on aura un Québec différent» à la sortie de celle-ci, considère au passage M. Arruda. «En numérique, en télétravail, en économie, notre société va se transformer, et il va falloir rebondir là-dessus», raisonne-t-il.

Une hausse record et six nouveaux décès

Quelque 4162 cas sont maintenant confirmés à l’échelle de la province. C’est une augmentation de 732, soit la plus grande hausse quotidienne depuis le début de la pandémie, ont confirmé les autorités. Lundi, une hausse de 590 cas avait été annoncée.

Six nouveaux décès ont aussi été constatés dans les 24 dernières heures, portant le total à 31. De plus, 286 personnes sont actuellement hospitalisées. Cela représente une augmentation de 51 patients par rapport à la veille.

Une hausse de seulement quatre personnes est toutefois observable aux soins intensifs, où 82 citoyens ont été placés jusqu’ici.

Selon les informations des autorités, 184 CHSLD ont jusqu’ici été touchés par une apparition de cas de la COVID-19 à travers le Québec. 114 résidences pour personnes âgées et 59 ressources intermédiaires et de type familial (RI-RTF) l’ont aussi été. Une cinquantaine d’autres milieux de vie pour aînés seraient aussi concernés, pour un total de 410 établissements, dont une majorité de trouvent à Montréal.


Ottawa se met de la partie

M. Legault a abordé la question de l’équipement médical, lundi, lors d’une rencontre avec le premier ministre Justin Trudeau.

Selon la vice-première ministre fédérale, Chrystia Freeland, Ottawa se tient au courant de la situation au Québec. «Nous comprenons que la situation est particulièrement urgente quant aux masques [chirurgicaux], a-t-elle soutenu mardi. On est en train de résoudre la situation.»

Plus tôt mardi, le premier ministre Justin Trudeau avait confirmé avoir ratifié d’importantes ententes de manufacture et de distribution avec trois entreprises canadiennes.

Au total, près de 61 millions de masques chirurgicaux aboutiront dans le réseau de la santé «cette semaine», d’après le fédéral.

En collaboration avec François Carabin

Articles similaires