National
13:50 3 avril 2020 | mise à jour le: 3 avril 2020 à 16:12

Québec déposera mardi ses projections du nombre de décès à venir

Québec déposera mardi ses projections du nombre de décès à venir
Photo: Josie Desmarais/Archives MétroFrançois Legault, le premier ministre du Québec

Québec promet de présenter ses propres scénarios de l’évolution de la courbe de transmission du coronavirus d’ici quatre jours, incluant le nombre de décès et de personnes infectées. Partout au Canada, et dans le monde, de plus en plus de citoyens demandent les estimations des autorités.

«On travaille très fort pour vous présenter ces projections mardi prochain. On vise à vous donner un portrait des résultats qu’on anticipe dans les prochaines semaines, voire les prochains mois», a confirmé le premier ministre François Legault.

Plus tôt, vendredi, les autorités ontariennes de santé publique ont dévoilé leurs projections. La province prévoit entre 3000 et 15 000 décès dus au coronavirus d’ici la fin de la pandémie, qui pourrait durer jusqu’à 18 mois selon des experts. Le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, dit s’attendre à 1600 morts d’ici la fin avril. Ce chiffre aurait été d’environ 6000 sans l’implantation de mesures, selon lui.

Appelé à réagir sur ces nouvelles données, M. Legault a promis d’être «très transparent». Mais il rappelle à la population que ces données devront être interprétées avec autant de nuances que possible. «On va vous donner ces chiffres-là, entre autres le nombre de morts prévus. Or, ce n’est pas une science exacte. C’est plus un espèce de minimum-maximum», argue-t-il. Son gouvernement présentera «probablement» plusieurs scénarios différents, et non un seul portrait global.

Le directeur national de santé publique, Horacio Arruda, s’est quand à lui fait très prudent. Une «trop grande marge de manœuvre» n’aiderait en rien à rassurer la population, ni à mieux intervenir dans le réseau de la santé, selon lui.

«Donner des bas et des extrêmes, on peut en faire tout un range. On aimerait quand même avoir une bonne analyse de ce qui se passe au Québec. On veut s’assurer que les chiffres soient le plus fiables possible.» -Horacio Arruda

Une «guerre dure» pour l’équipement

Le réseau de la santé québécois dispose maintenant de huit jours avant qu’une pénurie de masques ne survienne, soit une amélioration par rapport aux derniers jours. Le gouvernement souhaite une «modification de la répartition» des commandes d’équipements médicaux reçues par Ottawa.

«On se rend bien compte que dans les grandes villes comme Montréal et Toronto, il y a plus de cas que dans les régions éloignées. Ce serait normal qu’il y ait plus d’équipements médicaux transféré aux métropoles. Il faut bien répondre aux besoins de la population», souligne le premier ministre.

«Ça va être une guerre dure. Les pays qui fabriquent les équipements vont vouloir les garder pour leurs citoyens.» -François Legault, soulignant que le Québec devra rapidement devenir «autonome» pour fabriquer ses masques

La ministre de la Santé, Danielle McCann, a quant à elle reconnu qu’un «réaménagement» de la rémunération des médecins spécialistes devra être effectuée pour tenir compte du délestage de plusieurs autres activités. Plus tôt, vendredi, l’élue a choisi de permettre plus de chirurgies, après avoir constaté que 7000 lits avaient été libérés pour les patients atteints de la COVID-19.

25 nouveaux décès liés au coronavirus

Quelque nouveaux 25 décès ont été déplorés par les autorités québécoises vendredi, portant le total à 61 morts. Un peu plus de 6100 personnes ont maintenant contracté le coronavirus, une hausse de 583 par rapport à la veille.

La majorité des nouveaux décès sont des personnes âgées de plus de 70 ans, selon M. Arruda. Une personne dans le trentaine est toutefois morte à Montréal.

«Elle présentait des facteurs de morbidité et un poids très élevé», a souligné le docteur. Au Québec, 431 personnes sont jusqu’ici hospitalisées, soit une augmentation de 64. De ce nombre, 122 patients ont été placés dans une unité de soins intensifs jusqu’ici.

Bonification de salaires

Les ministres de l’Économie et du Travail, MM Pierre Fitzgibbon et Jean Boulet, ont présenté vendredi un nouveau programme de soutien aux travailleurs des «commerces essentiels» qui gagnent moins de 2000$ par mois. Cela inclut les employés dans les supermarchés, les dépanneurs ou les pharmacies, en plus des livreurs.

Québec leur allouera un montant supplémentaire de 400$ mensuellement pendant quatre mois.

«Il faut tenir compte du fait que l’aide fédérale est de 2000$ pour les personnes qui ont perdu leur emploi. Ça pouvait être perçu comme injuste que des personnes gagnent moins que ça, alors qu’ils sont au travail», illustre François Legault.

Articles similaires