National

Les écoles rouvriront graduellement, mais les parents auront le choix

Écoles
Photo: Archives Métro
Henri Ouellette Vézina

Québec déposera la semaine prochaine un plan de réouverture «graduelle» des écoles, en commençant par les régions moins affectées par le coronavirus. L’île de Montréal et le secteur de Laval, fortement touchés par la pandémie, pourraient donc attendre. Chose certaine: les parents ne seront pas forcés d’obéir.

«Les parents qui, pour toutes sortes de raisons, ne veulent pas envoyer leurs enfants dans les écoles ne seront pas obligés de le faire», a assuré le premier ministre François Legault, mercredi. Le chef de la CAQ promet que son gouvernement prendra des mesures pour s’assurer que les enfants absents des bancs d’écoles «soient capables de faire le rattrapage nécessaire lors de la rentrée en septembre».

«Ça va se faire par régions. On va y aller de façon graduelle et démarrer avec les régions où la situation est très stable.» -François Legault, premier ministre du Québec

La Centrale des syndicats du Québec (CSQ), elle, affirme que toutes les parties prenantes devront être consultées. «Le gouvernement a la responsabilité de répondre aux inquiétudes. Nous nous attendons à des protocoles clairs, stricts et transparents afin d’assurer la santé et la sécurité de tous», note sa présidente, Sonia Ethier.

Au-delà des écoles, la réouverture des entreprises et de l’économie fera aussi l’objet d’un plan gouvernemental la semaine prochaine. Québec espère qu’en annonçant sa démarche à l’avance, les chefs d’entreprise «pourront se préparer à mettre en place les directives de santé publique» qui en découleront.

Masque recommandé, pas imposé

Le directeur national de santé publique, Horacio Arruda, a pour sa part indiqué que les autorités recommanderont dorénavant le port du masque, «surtout quand il n’est pas possible de respecter le deux mètres». Pas d’imposition pour le moment, toutefois. «Sur les obligations, les pénalités, dans le transport en commun notamment, on est en train de regarder ça, ajoute-t-il. Ça va sortir très rapidement, surtout avant le déconfinement.»

«Ne nous mettons pas à la queue-leu-leu en pensant que le masque va nous protéger comme un superhéros.» -Horacio Arruda, directeur national de santé publique

Le Dr Arruda réitère effectivement que le masque ne sera pas efficace sans les mesures de base. «Ça ne fonctionnera que si les gens le portent adéquatement, ne se contaminent pas, et surtout n’oublient pas de se laver les mains. Il y aura des enseignements pour aider la population à le faire», note-t-il.

Même si Québec a imposé des mesures «précoces» qui ont permis de sauver entre 30 000 et 60 000 vies, M. Arruda demeure réaliste. «Il est possible qu’on parle encore de coronavirus jusqu’en 2021 malheureusement, ou même jusqu’en 2022, dit-il. Tant qu’on n’aura pas un vaccin comme tel, c’est clair que ce virus-là va probablement revenir.»

1000 soldats dans les CHSLD

Incapable de trouver les 1000 professionnels manquants dans son réseau de santé, Québec demandera à Ottawa de lui envoyer 1000 soldats supplémentaires – environ 130 d’entre eux ont déjà été réaffectés – dans les CHSLD. Seuls 350 médecins spécialistes se sont rendus disponibles «à temps plein» dans les derniers jours.

«Si j’ai le choix entre des gens qui savent porter les équipements et qui ont des notions de base et un soldat qui n’a pas de connaissance, j’aime mieux le premier. Mais on doit se rendre compte qu’on n’est pas capables», fait valoir M. Legault.

La ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, a pour sa part indiqué que plusieurs interventions pourront reprendre dans les hôpitaux. «On va monter à des volumes autour de 40% dans l’ensemble des hôpitaux du Québec», indique-t-elle. Les greffes du foie, les chirurgies vasculaires, l’imagerie médicale, les mammographies ou encore l’endoscopie sont autant de secteurs qui pourront reprendre leurs activités rapidement.

«On va appliquer tous les principes de distanciation dans les cliniques. L’organisation est bien place. Ce sera sécuritaire.» -Danielle McCann, ministre de la Santé, qui appelle les citoyens à ne pas annuler leur rendez-vous par craintes de contamination.

On recense 93 nouveaux décès liés au coronavirus en date de mercredi, pour un total de 1134. Le Québec compte maintenant 20 965 cas, soit une hausse de 839 personnes. Plus de 50 hospitalisations s’ajoutent aussi, atteignant dorénavant 1278 dans la province. Aux soins intensifs, la situation demeure stable, avec 199 patients, une baisse de deux cas.

Articles récents du même sujet